Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Diplomatie : L’axe Paris-Rome sous très haute tension

Mercredi 13 Juin 2018 Par Laquotidienne

La rencontre qui était prévue ce mercredi à Paris entre le ministre italien de l'Économie, Giovanni Tria, et son homologue français, Bruno Le Maire, a été annulée sur fond de tensions entre les deux pays sur l'accueil des migrants.

Le gouvernement italien, qui exige des excuses de Paris, a également menacé d'annuler une rencontre entre le président français, Emmanuel Macron, et le président du Conseil, Giuseppe Conte, programmée vendredi dans la capitale française.

Le Maire a aussitôt déploré que son homologue italien ait annulé sa visite à Bercy prévue en fin d'après-midi, tout en exprimant l'espoir que "cette rencontre pourra avoir lieu très vite".

Rome n'a pas apprécié la sortie de Macron, après son refus d'accueillir une nouvelle fois le navire de migrants Aquarius avec 629 migrants à son bord.

"Si les excuses officielles n'arrivent pas, le Premier ministre Conte fera une bonne chose en n'allant pas en France", a déclaré le ministre de l'Intérieur italien et chef de file de la Ligue (extrême droite), Matteo Salvini.

Le chef de l'Etat français avait dénoncé mardi la "part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien" dans son refus d'accueillir les migrants.

Devant le Sénat italien, Salvini a d'autre part invité le président Macron à "passer de la parole aux actes et à donner un signal de générosité" en accueillant ces migrants. Il a rappelé que la France s'était engagée à accueillir "9.816 migrants" débarqués en Italie, mais qu'elle n'en avait accueilli que 640.

Le ministre reproche aussi à la France d'avoir renvoyé en Italie plus de 10.200 migrants, ayant passé la frontière, entre le début de l'année et la fin du mois de mai.

France Italie
Partage RéSEAUX SOCIAUX