Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Analyse cellulaire : L'Institut national d'hygiène signe une première en Afrique

Lundi 08 Octobre 2018 Par Laquotidienne

L'Institut national d'hygiène (INH) et l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne ont lancé la première formation diplômante en analyse cellulaire en Afrique, intitulée le "CytoMagh 2018". Il s’agit d’un programme d’enseignement de haut niveau en cytométrie en flux destiné aux participants du Maghreb et du continent africain.

Mis en place en partenariat avec l’Association INH-Sciences et l’Association marocaine de cytométrie, ce programme aura lieu à l’INH du 17 novembre au 6 décembre 2018, indique un communiqué du ministère de la Santé.

La cytométrie en flux est une technologie récente de haute technicité qui apporte une aide précieuse pour les applications dans le domaine du diagnostic médical et dans la recherche.

Ce programme est axé sur la formation pratique afin de faciliter l’implantation et le transfert de cette technologie dans différents établissements médicaux.

Destinée aux biologistes, médecins et pharmaciens biologistes, ingénieurs, professionnels de santé et aux étudiants en préparation de thèse, la formation est sanctionnée par un diplôme en cytométrie en flux : les participants recevront un diplôme inter-universitaire d’analyse cellulaire (DIUAC) ou des certificats spécialisés. Elle sera dispensée par des experts chevronnés de l'Université de Saint-Étienne et de l'INH, accompagnés d’autres experts européens et maghrébins. 

Des journées scientifiques thématiques entre professionnels et participants seront aussi organisées en marge de ce programme de formation.

 

santé
Partage RéSEAUX SOCIAUX