Inscrivez-vous à notre newsletter


×

La contrefaçon au cœur des Assises nationales du médicament

Jeudi 22 Fevrier 2018 Par Laquotidienne

La 2ème édition des Assises nationales du médicament et des produits de santé se tiendra du 23 au 24 février à Skhirat, à l'initiative du ministère de la Santé, sur le thème de la lutte contre la contrefaçon de médicaments.

La contrefaçon de médicaments constitue aujourd’hui un phénomène en pleine croissance aussi bien dans les pays développés que dans ceux en voie de développement.

Mais les zones les plus touchées sont l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine, quoi que le continent africain soit le plus exposé à ce phénomène, accusant jusqu’à 60% de contrefaçon au niveau des marchés pharmaceutiques de certains pays, indique un communiqué du ministère de la Santé.

Cette manifestation d’envergure continentale et internationale sera marquée par la participation de plusieurs ministres africains de la Santé, de hauts responsables de l’Union africaine (UA), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’instances internationales opérant dans le domaine de la contrefaçon, de représentants de différentes autorités réglementaires du médicament et de l’industrie pharmaceutique et de la société civile.

Les participants aux assises vont débattre du problème des produits contrefaits, ses répercussions sur la santé et des facteurs facilitant la production et la circulation de médicaments contrefaits, notamment l’absence d’une législation appropriée, la faiblesse des autorités nationales pharmaceutiques, outre l’application inadéquate des lois et des sanctions insuffisantes.

Le Maroc, qui dispose d’une industrie pharmaceutique performante et d’une instance nationale de contrôle des médicaments reconnue, est appelé à jouer un rôle pivot d’expertise et de référence régionale en matière de médicaments et des produits de santé.

Lors de cette 2ème édition des Assises, une résolution, baptisée "Résolution de Rabat sur la lutte contre les médicaments falsifiés en Afrique", sera signée par l’ensemble des ministres des pays africains. Elle vise à renforcer les efforts en matière de lutte contre les médicaments et les produits de santé falsifiés à l’échelle du continent africain et prôner les engagements qui seront pris dans ce domaine.

Près de 16 pays africains sont attendus à ces Assises.

santé
Partage RéSEAUX SOCIAUX