Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Le Roi appelle à une nouvelle stratégie rigoureuse pour l’athlétisme africain

Lundi 09 Octobre 2017 Par Laquotidienne

Les travaux de la 27ème session du Congrès de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA) ont débuté lundi matin à Skhirat. La cérémonie d'ouverture de ce grand rassemblement a été marquée par le message adressé par le Roi Mohammed VI aux participants, dont lecture a été donnée par Abdellatif Menouni, conseiller du Souverain. Ainsi, le Roi a appelé à une stratégie rigoureusement définie à même de corriger les dysfonctionnements structurels qui entachent le domaine de l’athlétisme en Afrique, et de le mettre au diapason des évolutions fulgurantes que connaît ce sport au niveau mondial.

"Cette stratégie doit reposer essentiellement sur la mise en place d’une bonne gouvernance en matière de gestion, sur le développement des talents et la mise à niveau des compétences disponibles, au moyen d’un nouveau système d’encadrement et de formation. Elle doit également se fonder sur le renforcement et l’amélioration des infrastructures et la conciliation entre athlétisme de masse et athlétisme d’élite", a souligné le Roi.

"Un autre pilier de cette stratégie réside dans une ouverture sur le secteur privé, rendue possible par la conclusion de partenariats efficients qui auront vocation à assurer des sources de financement des plans de développement de la filière Athlétisme. Car c’est précisément la question des bailleurs de fonds qui pose un vrai problème à la plupart de nos pays", a relevé le Souverain.

 

Lutter contre le dopage

S’agissant de l’athlétisme marocain, le Roi a rappelé que le Maroc, par souci de cohérence avec les plans de développement de l’athlétisme, propres à l’IAAF et à la CAA, a adopté, depuis une décennie, un contrat-programme pour sa mise à niveau. Cet objectif est poursuivi dans le cadre d’une vision stratégique destinée à élargir la base des pratiquants et à préparer, de façon concomitante, des athlètes d’élite.
"Il faut aussi veiller à lutter contre le dopage et toutes les pratiques infamantes qui s’y rattachent. Car de tels agissements sont contraires aux règles de compétition loyale, au fair-play, à l’idéal moral de la pratique sportive’’, a préconisé le Souverain.
En ce qui concerne les relations du Maroc avec l’Afrique, le Roi a affirmé que le Maroc n’a pas attendu de retrouver sa place naturelle au sein de l’Union africaine pour apporter la preuve de son engagement à servir les causes du continent, y compris en matière de sport. "Fidèle à sa démarche de solidarité menée tous azimuts, le Maroc est disposé et s’engage même à ce que l’expérience et les moyens en sa possession dans le domaine sportif en général, et en matière d’athlétisme en particulier, soient mis à la disposition de toute la famille africaine. A cette fin, seront adoptées et mises en œuvre des approches participatives innovantes, grâce à l’instauration de leviers de coopération sud-sud, profitables à toutes les parties", a souligné SM le Roi.
 
Pour rappel, ces assises, qui réunissent une cinquantaine de fédération membres, vont permettre à la CAA de se pencher sur la situation de l'athlétisme africain. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence notamment notamment du président de l'Association des fédérations internationales d'athlétisme (IAAF), Sébatien Coe, et du président de la CAA, Hamad Kalkaba Malboum.

Son également présents le ministre de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami, le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Mohamed Hassad, le président de la Fédération royale marocaine d'athlétisme, Abdeslam Ahizoune, et le président du Comité national olympique marocain (CNOM), Fayçal Laraichi.

sport Maroc
Partage RéSEAUX SOCIAUX