Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Mondial 2026 : Et après la déroute marocaine ?

Mercredi 13 Juin 2018 Par Laquotidienne

Le Maroc n’organisera pas la Coupe du monde 2026. C’est un fait. Et certains observateurs avertis s’attendaient plus ou moins à cela.

Mais ce qui reste dur à avaler, c’est l’écrasante victoire de son concurrent, le trio USA - Mexique – Canada : 134 voix contre 65. Plus du double.

Finalement, malgré tous les efforts consentis par le Comité de candidature du Royaume, il n’y avait pas match.

Il faut donc tirer les conséquences de cette terrible désillusion. Et comme le dit Oscar Wilde, «l’expérience est le nom que l’on donne à ses erreurs».

Maintenant, il y a deux priorités : soutenir les Lions de l’Atlas pour le Mondial qui démarre demain en Russie et réaliser les investissements prévus dans le dossier technique déposé par le Maroc pour organiser la Coupe du Monde 2026.

Sur ce registre, rappelons que l’enveloppe pour l’organisation de cette manifestation avait été évaluée par le Comité de candidature à 15,8 milliards de dollars, dont 3,2 milliards qui devaient être injectés par le secteur privé.

"Le budget consacré à l'organisation de cet évènement planétaire ne demandera aucun effort financier supplémentaire de l'Etat, puisque la réalisation des chantiers non programmés ne représentera que 4% des crédits d'investissement public annuels d'ici à 2026, soit quelque 2,5 Mds de dollars", avait notamment laissé entendre Moulay Hafid Elalamy, président du Comité.

Il était ainsi prévu la construction de 21 hôpitaux hors normes et 130 sites d'entraînement, ainsi que la création de 110.000 emplois annuellement à partir de la date de désignation. S’il n’y a évidemment plus besoin 130 sites d'entraînement (dans l'immédiat en tout cas), la construction des hôpitaux et autres infrastructures socio-économiques reste cependant un impératif.

Car il ne faudrait pas que certains projets soient très rapidement enterrés parce qu’il n’y a plus l’œil de la Fifa.

Bien au contraire, la meilleure manière de transformer cette déroute du Mondial 2026 en victoire est de mettre à la disposition de la collectivité toutes ces infrastructures qui vont améliorer leurs conditions de vie. 

Le Comité assure en tout cas, dans un communiqué publié ce mercredi, que "les projets (...) présentés dans le dossier de candidature seront réalisés". Le temps est meilleur juge. 

D. W.

Football
Partage RéSEAUX SOCIAUX