Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Une importante vente aux enchères en hommage à la ville du Détroit

Jeudi 12 Avril 2018 Par Laquotidienne

La maison de vente aux enchères de tableaux et objets d'art "Mazad & Art" organise, le 28 avril à l’Université New England à Tanger, une importante vente aux enchères en hommage à la ville du Détroit.

Le catalogue de cette vente, placée sous le signe "Hommage à la ville de Tanger", est composé d’une quarantaine d’œuvres inédites d’artistes orientalistes, qui ont inscrit en lettre d’or leur séjour à Tanger du siècle dernier, et des pièces exceptionnelles de figures de proue de la peinture marocaine, indique un communiqué de "Mazad & Art".

"Tanger a suscité l’émotion et la passion des artistes peintres, et a nourri de la même sorte le génie de Delacroix et de Matisse. Grâce à leur présence, Tanger a été dessinée avant d’être pénétrée profondément", souligne le communiqué, rappelant que Eugène Delacroix édifie l’art de "l’orientalisme" par ses premiers travaux à Tanger, et l’on assistera dès lors à l’arrivée progressive d’autres artistes peintres de partout pour des séjours d’exception à Tanger. 

Les visiteurs et les potentiels acheteurs découvriront ainsi des toiles telles que "Grand Socco" de J. Hilger, "Tanger" de Anne De La Fournière, "Petit Socco" de Bartolini, "Le Port de pêche" de David Donald, "Sidi Bouarakia" de James Raeburn Middleton, "Vues de scènes des rues à Tanger" de Charles Edwin Hopkins, "Baie de Tanger" de G.Scott, "Tanger" de Malvina, une œuvre sans titre de Bruzaud’s, "Tanger" de J. Holland et "Vue de Chez Aziz de Tanger" de Katie Gabet.

Ils y trouveront également "BabLaassa" de Diego Marin Lopez (1865-1917), "Scène de Souk" de Giovanni Barbaro (1864-1915) ou encore "Porte de la Kasbah" de J. Lewis, entre autres travaux d’artistes peintres orientalistes de renom. 

Cette exposition-vente se veut un bel hommage à la ville de Tanger aussi bien par les peintres orientalistes des 19è et 20è siècles, mais également par les figures emblématiques de la peinture au Maroc. 

Dans ce sens, les visiteurs et collectionneurs pourront découvrir des œuvres comme "Tanger" ou encore "La mariée" de Rachid Hanbali (1970), "Sidi Boukodja" de Abdelhadi El Malki (1966), deux œuvres sans titre d'Ahmed Rmili, "Patio du musée de Tanger" de Abdeslam Bouzourhoun (1963), "Les Tangéroises" de Rachid Sebti (1947), "Scène de Souk" de Hammad Jabran (1917-1993), une œuvre sans titre et deux portraits de Moulay Driss Jebrane (1968), "Danseuses espagnoles" de Mohamed Hamri (1932-2000) et "Lettre d’amour" de Faissal Ben Kiran (1975).

Cette exposition-vente donne à voir aussi deux lithographies de l’artiste Mohamed Fqih Regragui réalisées en 1938, et reviendra sur les traces des peintres qui ont succombé au charme de la ville du Détroit. 

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles