Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Les médias marocains se forment aux énergies renouvelables

Dimanche 07 Avril 2019 Par Laquotidienne

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et l’Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE), avec le soutien du ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, ont organisé deux journées de formation pour initier la presse marocaine aux domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Accueillis au Green Energy Park (GEP) de Benguerir le vendredi 5 avril, les journalistes de la presse écrite, audiovisuelle et électronique se sont enquis des nouveaux projets entamés par les chercheurs de la plateforme.

Il s’agit d’une infrastructure pionnière en Afrique et dans la région, dont l’objectif est de tester et valider les applications des différentes technologies solaires, à une échelle pilote et de démonstration préindustrielle.

Les journalistes ont pu ainsi y découvrir les technologies solaires et leurs applications diverses ainsi que les projets de recherche et d'innovation sur lesquels travaillent les chercheurs de la plateforme, qui, après 2 ans d'existence, et en convergeant les efforts du monde universitaire et industriel, arrivent à faire émerger des solutions innovantes dans le domaine de l’énergie solaire pour des problématiques locales et continentales.

Le 2ème jour a été marqué par la visite de la Green Plateform de l'AMEE à Marrakech, centre de formation placée catégorie II de l’UNESCO. Un centre qui assure l’organisation de sessions de formation continue sur les thématiques de l’efficacité énergétique destinées aux acteurs dans les secteurs du transport, du bâtiment, de l'industrie, de l'agriculture et de l'éclairage public.

Les journalistes ont eu une formation sur plusieurs thématiques de l’efficacité énergétique. 

Il est à rappeler que les objectifs des formations organisées par l’AMEE sont de deux types :

-  formation continue de courte durée dont l’objectif est de permettre aux bénéficiaires d'acquérir les connaissances nécessaires et les outils de conception, dimensionnement, suivi, réception et entretien des projets d’équipement et/ou de construction dans le domaine de l’efficacité énergétique et énergies renouvelables;

-   formation des formateurs, dont l’objectif est de multiplier les compétences nationales et organiser le transfert de savoir-faire dans les conditions respectant la qualité et le contenu des formations.

Ces deux jours ont été marqués, entre autres, par la présence du ministre de tutelle, Aziz Rabbah, Said Mouline, DG de l’AMEE, ainsi que Badr Ikken, DG de l’IRESEN.

développement durable
Partage RéSEAUX SOCIAUX