Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Dialogue social : Le gouvernement décaisse 6 Mds de DH

Jeudi 26 Avril 2018 Par Laquotidienne

Le coût de l'offre gouvernementale dans le cadre du dialogue social s'élève à près de 6 milliards de dirhams, ce qui représente "un effort financier considérable". C'est ce  qu'a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

L'offre du gouvernement comprend une batterie de mesures importantes, dont une partie concerne l'augmentation des salaires des fonctionnaires dans les échelons de 1 à 5 de l'échelle 10, a déclaré le ministre lors du point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, notant que cette mesure, dont le coût s'élève à près de 4 Mds de DH, contribuera à améliorer le revenu de plus de 700.000 fonctionnaires, dont 120.000 au niveau des collectivités territoriales.

L'autre mesure, a-t-il poursuivi, porte sur l'augmentation des allocations familiales au profit de quelque 380.000 fonctionnaires, hormis les salariés des collectivités territoriales et des établissements publics, pour une enveloppe de près de 1 Md de DH.

Le ministre a fait état d'autres mesures relatives, entre autres, à la création d'une nouvelle catégorie pour les fonctionnaires classés dans les échelles inférieures et l'application de l'indemnité de travail dans les zones éloignées.

Par ailleurs, El Khlafi a indiqué que le dialogue social avec les syndicats se poursuit, exprimant le souhait du gouvernement de parvenir à un accord qui serait un pas important sur la voie de l'amélioration du revenu, du pouvoir d'achat et la lutte contre les disparités au niveau des revenus.

"Ce que nous voulons et ce à quoi nous aspirons est de réussir le dialogue social et de signer l'accord tripartite", a insisté le ministre, relevant que cela sera un pas gagnant à la fois pour la classe ouvrière et pour les fonctionnaires.

El Khalfi rappelle que le gouvernement et les syndicats avaient convenu de mener le dialogue social en deux étapes et que les rencontres et le dialogue avec les syndicats demeurent ouverts.

Saad Eddine El Othmani
Partage RéSEAUX SOCIAUX