Inscrivez-vous à notre newsletter


×

L’UE très satisfaite de l’Accord de pêche avec le Maroc

Jeudi 14 Decembre 2017 Par Laquotidienne

L’Union européenne (UE) a affiché un satisfecit appuyé des retombées socio-économiques de l’Accord de pêche avec le Maroc. Dans un rapport élaboré par la direction des Affaires maritimes relevant de l’exécutif européen, l’UE estime que l’accord s’est révélé «efficace dans l’atteinte de son objectif de durabilité de l’exploitation» et de soutien au développement durable du secteur.

Cet objectif a été concrétisé grâce notamment à la contribution de l’appui sectoriel à la mise en œuvre de projets de la stratégie Halieutis et à l’embarquement de 200 marins marocains à bord des navires de pêche européens (près de 1.000 contrats d’embarquement conclus).

Selon le rapport, les premières estimations des retombées socio-économiques de l’appui sectoriel font déjà apparaître la création de 180 emplois directs et l’amélioration des conditions de travail d’environ 59.000 personnes opérant dans le secteur ou ses activités connexes, précisant que 75% des impacts socio-économiques sont au bénéfice des régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra.

S’agissant des retombées économiques à l’avantage de l’UE, le rapport évoque un bon retour sur investissement pour l’Union, ce qui signifie que chaque euro investi est estimé supporter la création de 2,78 euros de valeur ajoutée totale (directe et indirecte) pour le secteur de la pêche européen. 

A rappeler que le rapport d’évaluation de décembre 2010 estimait qu’un euro investi par l’UE ne générait que 0,65 euros de valeur ajoutée totale. Raison pour laquelle d’ailleurs le rapport recommande en définitive de renouveler cet accord qui arrivera à échéance en juillet 2018.

Pour rappel, l’actuel accord de pêche liant le Maroc et l’UE est entré en vigueur en 2014 pour une durée de 4 ans. Il donne accès aux navires européens à la zone de pêche atlantique du Royaume en échange d’une contrepartie financière de 30 millions d’euros par an financés par l’UE et 10 millions d'euros comme contribution des armateurs. 

Le premier accord de pêche entre le Maroc et l’UE date de 1988.

union européenne
Partage RéSEAUX SOCIAUX