Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Le Maroc locomotive de la croissance en Afrique du Nord en 2017

Mardi 13 Mars 2018 Par Laquotidienne

Les performances de l’économie marocaine ont permis à la région de l'Afrique du Nord de réaliser le deuxième taux de croissance le plus élevé dans le continent avec 4,9 % derrière l’Afrique de l’Est (5,9%).

"Ces chiffres s’expliquent notamment par la performance du Maroc, qui a vu son taux de croissance passer de 1,2 % en 2016 à 4,1 % en 2017, stimulé par la hausse de la productivité agricole, qui a profité d’une bonne saison pluviale conjuguée aux impacts positifs du déploiement du Plan Maroc Vert", indique un rapport sur "Les perspectives économiques en Afrique 2018", présenté lundi par l'économiste régionale de la BAD à Tunis, Assitan Diarra-Thioune.

Cette performance économique, due aussi à une production de pétrole plus importante que prévue en Libye, qui a permis au pays de réaliser une croissance de 5,1% en 2017, reste supérieure à la moyenne affichée par le continent dans son ensemble (3,6%) et place la région de l’Afrique du Nord en deuxième position en Afrique, avec 4,9% en 2017 contre 3,3% enregistrés en 2016.

Portée par son programme de réformes macroéconomiques et structurelles, l’Egypte a affiché, elle aussi, une croissance de son PIB de l’ordre de 4 % en 2017, souligne la même source, précisant que les perspectives demeurent positives pour 2018 et 2019 grâce, notamment, aux réformes engagées dans l’ensemble des pays de la région.

La croissance de l’Afrique du Nord devrait atteindre respectivement 5% en 2018 et 4,6% en 2019, mais reste "volatile et fragile", étant donné que cette région souffre du paradoxe "croissance sans emplois", fait remarquer Diarra-Thioune.

Ainsi, cette croissance positive réalisée sur la période (2011-2017) est peu créatrice d’emplois, outre la faiblesse de la part de la population active dans la région (moins de 50%), avec des taux de chômage élevés en comparaison à d’autres régions du monde.

Selon le rapport, 30,5% de la population jeune dans la région sont au chômage, dans un contexte marqué par une inadéquation entre l’offre et la demande d’emploi, notamment en Egypte et en Tunisie.

croissance marocaine
Partage RéSEAUX SOCIAUX