Inscrivez-vous à notre newsletter


×

737 MAX : Boeing assure avoir réglé l'origine du problème

Samedi 26 Octobre 2019 Par Laquotidienne

 

Le constructeur aéronautique américain Boeing a assuré, vendredi, avoir apporté des "modifications logicielles" qui empêcheront que les conditions de commandes de vol apparues lors des deux crashs mortels impliquant son appareil 737 MAX, au large de l’Indonésie et en Ethiopie, ne se reproduisent plus.

Suite à ces deux accidents qui ont fait au total 346 morts, le MCAS, un système automatique qui devait empêcher l'avion de partir en piqué, a rapidement été pointé du doigt et tous les 737 MAX ont été cloués au sol depuis la mi-mars dernier.

"Au cours des mois écoulés, Boeing a apporté des modifications au 737 MAX, modifiant tout particulièrement la façon dont les sondes d’incidence AOA (Angle of Attack) opèrent avec une fonctionnalité du logiciel de commandes de vol appelée MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), utilisée pour contrôler automatiquement l’assiette de l’avion", a indiqué l’avionneur américain.

"Dorénavant, le système MCAS comparera les informations provenant des deux sondes AoA avant de s’activer, ajoutant ainsi une couche de protection supplémentaire", a précisé Boeing, suite à la publication vendredi par les enquêteurs indonésiens des résultats de leur enquête sur le crash du 737 MAX de Lion Air au large de l’Indonésie.

"De plus, le système MCAS entrera uniquement en fonction si les deux sondes d’incidence AOA envoient des informations identiques, s’activera une seule et unique fois en cas d’informations erronées envoyées par les sondes AOA, et sera toujours soumis à une limite maximale qui peut être outrepassée par le pilote en tirant sur le manche.

"Ces modifications logicielles empêcheront que les conditions de commandes de vol apparues lors de l’accident ne puissent se reproduire", a assuré Boeing.

Selon les enquêteurs indonésiens, un défaut de conception, une formation inadaptée des pilotes et des performances médiocres de l'équipage ont conduit au crash du 737 MAX de la compagnie Lion Air, qui a fait 189 morts le 28 octobre 2018.

Quelques mois après ce crash, un appareil du même modèle de la compagnie Ethiopian, qui assurait la liaison entre Addis Abeba et Nairobi, s'était également écrasé peu après son décollage, faisant 157 morts. 

Par ailleurs, le constructeur aéronautique américain a également annoncé qu’il va procéder à la mise à jour des manuels destinés aux équipages, ainsi que de la formation dispensée aux pilotes, "de sorte que chaque pilote disposera de toutes les informations dont il a besoin pour piloter le 737 MAX en toute sécurité". 

Boeing 787
Partage RéSEAUX SOCIAUX