Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Barclays Plc accélère son processus de désinvestissement en Afrique

Jeudi 01 Juin 2017 Par Laquotidienne

Après avoir finalisé la cession en Egypte de sa filiale locale au groupe marocain Attijariwafa Bank, le groupe a indiqué mercredi qu'il envisageait de contribuer à hauteur de 110 millions £ (141 millions $), pour la constitution d'un actionnariat noir au capital de Barclays Africa, sa plus importante filiale africaine, présente dans une douzaine de pays. Selon l'Agence Ecofin, le groupe bancaire britannique a donné cette nouvelle information, en confirmant qu'elle verserait 958 millions $ à Barclays Africa pour lui permettre de faire face aux frais relatifs à son désengagement. Il a par ailleurs indiqué avoir obtenu le feu vert de l'administration sud-africaine pour la cession de parts supplémentaires dans sa filiale basée en Afrique du sud. Une nouvelle cession qui vient s'ajouter aux 12,5% vendus précédemment.

De sources concordantes, le Commonwealth Développent Corporation, l'institution de financement du développement de la Grande Bretagne, pourrait venir en renfort à la First Merchant Bank du Malawi, pour lui permettre de racheter une part significative de Barclays Bank Zimbabwe, souligne la même source, précisant que l'information n'est toutefois pas confirmée par le CDC. Barclays Plc n'a pas fait de commentaire à ce sujet, pas plus qu'elle n'a donné de détails sur la manière dont elle compte mener l'accompagnement du plan d'indigénisation d’une part du capital de Barclays Africa.

 

Barclays Egypt
Partage RéSEAUX SOCIAUX