Inscrivez-vous à notre newsletter


×

France : 2.900 policiers aux trousses de Redoine Faïd

Lundi 02 Juillet 2018 Par Laquotidienne

(Ph. Sipa)

Pas moins de 2.900 policiers et gendarmes étaient, lundi, lancés aux trousses de Redoine Faïd, une figure du grand banditisme en France qui a réussi, la veille, une évasion spectaculaire par hélicoptère de la prison de Réau, en région parisienne. 

Le braqueur récidiviste, un Franco-algérien de 46 ans, purgeait une peine de 25 ans pour l'attaque ratée d'un fourgon blindé en 2010 durant laquelle une policière municipale avait trouvé la mort.

Il lui aurait fallu une dizaine de minutes seulement pour prendre la poudre d’escampette avec la complicité d'un "commando armé", cinq ans après une première évasion spectaculaire de la prison de Lille (nord). 

L'opération, qui s'est déroulée dimanche vers 11h30, n'a fait ni blessé ni otage, a indiqué l'administration pénitentiaire (AP). 

"Un commando armé s'est posé dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire (...), alors que le détenu se trouvait au parloir", a précisé l'AP. 

La ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, n’a pas écarté dimanche soir sur la chaine radio «Europe 1» que le commando ait pu avoir repéré les lieux en utilisant des drones. 

"Il y a quelques mois, les services de l'établissement avaient repéré des drones qui survolaient l'établissement", a indiqué Belloubet qui s’est rendue au centre pénitentiaire de Réau, en se disant toutefois "pas en capacité" de faire un lien formel avec l'évasion. 

"L'enquête judiciaire qui est en cours le dira", a-t-elle affirmé.

"Il s'agit là d'une évasion hors norme, qui a supposé un commando très bien préparé" avec "un hélicoptère, trois personnes plus un instructeur pris en otage", a observé cependant la ministre.

L'hélicoptère utilisé dans l’opération a été retrouvé, peu après, en région parisienne partiellement incendié et l’instructeur, qui avait été pris en otage, a été découvert en état de choc après avoir été roué de coups.

Selon des indications rapportées par les médias, Faïd et ses complices ont pris la fuite dans une berline noire, au volant de laquelle se trouvait un quatrième homme. Cette voiture a été retrouvée dans le parking d'un centre commercial de la banlieue parisienne.

Le commando aurait ensuite disparu à bord d'au moins un autre véhicule.

 

France
Partage RéSEAUX SOCIAUX