Inscrivez-vous à notre newsletter


×

La taxation des géants du numérique s’invite au G20

Vendredi 07 Juin 2019 Par Laquotidienne

 

Le groupe des 20 principales économies du monde va tenter de mettre en place des règles pour collecter plus efficacement les impôts des multinationales de l'économie numérique, telles que Google et Facebook, selon un projet de déclaration commune des ministres des Finances du G20.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des Banques centrales des pays du G20 mettraient également l’accent sur le fait que l'économie mondiale continue de faire face aux risques de revers liés aux conflits commerciaux entre les principales économies, tout en appelant à une politique monétaire accommodante pour assurer la reprise de l'économie, selon un projet de communiqué obtenu par des médias japonais avant la réunion des ministres des Finances des pays du G20, prévue dans la ville japonaise de Fukuoka.

"Nous poursuivrons notre coopération pour un système fiscal international juste, durable et moderne, et nous ferons bon accueil à la coopération internationale visant à faire progresser les politiques fiscales favorables à la croissance", selon le document.

Cette réunion, qui précède le sommet du G20, les 28 et 29 juin à Osaka, intervient au moment où les géants du numérique, y compris Apple et Amazon, sont de plus en plus sous le feu des projecteurs pour payer des impôts.

Les ministres des Finances discuteront également de la manière de créer des règles fiscales globales couvrant ces sociétés, en se basant davantage sur le lieu où elles réalisent leurs ventes que sur l'emplacement de leurs bureaux permanents.

Parmi les autres questions à débattre au cours de la réunion de deux jours, figurent les problèmes de financement de projets d’infrastructure dans les pays en développement.

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles