Inscrivez-vous à notre newsletter


×

USA : Le plus petit bébé vivant au monde pesait… 245 g

Vendredi 31 Mai 2019 Par Laquotidienne

Saybie, qui pesait 245 grammes à sa naissance il y a 5 mois, devenant le plus petit bébé à être venu au monde en vie, a quitté à la mi-mai l'hôpital de Sharp Mary Birch de San Diego, dans le Sud-ouest des Etats-Unis, rapportent jeudi les médias américains.

Saybie est née en décembre dernier à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse.

"C'était un joyeux nourrisson de 5 livres (2,3 kg environ), en bonne santé", a indiqué l'hôpital.

Même avant la naissance de la petite fille, les médecins savaient qu'elle allait être petite.

Ils avaient décidé de pratiquer une césarienne en urgence, car sa mère souffrait de prééclampsie, une maladie potentiellement mortelle qui pouvait ralentir la croissance du bébé dans l'utérus.

Cependant, alors que Paul Wozniak, néonatologiste, se trouvait dans la salle d'accouchement en décembre dernier, regardant le bébé qui venait de lui être remis, il a été choqué.

"J'ai pensé : Oh, mon Dieu, je ne peux pas croire à quel point elle est petite"", a-t-il déclaré au Washington Post.

Les médecins avaient prévu que le bébé pèserait environ 400 grammes, soit un peu moins d'une livre, mais elle était encore plus petite. "Nous n'attendions personne de cette taille", a-t-il ajouté.

Mercredi, l’hôpital a annoncé que le bébé, surnommé "Saybie" par ses infirmières et ses médecins, était né avec un poids de 8,6 onces (245 grammes), ce qui signifie qu’elle est maintenant le plus petit bébé au monde.

Selon le registre "Tiniest Babies", une base de données gérée par l’Université de l’Iowa, Saybie pèse sept grammes de moins que le précédent détenteur du record, une petite fille née en Allemagne en 2015.

"À titre de comparaison, à la naissance, elle avait à peu près le même poids qu’une grosse pomme ou une boîte de jus pour enfant", a déclaré Trisha Khaleghi, vice-présidente et directrice de l’hôpital, lors d’une conférence de presse.

Selon le Dr. Wozniak, la taille réduite de Saybie, causée en partie par la prééclampsie, rendait sa situation encore plus difficile.

Il était difficile de trouver du matériel de bonne taille, a-t-il déclaré, notant que même les balances intégrées aux lits de réanimation n’étaient pas en mesure d’enregistrer son poids.

 

USA
Partage RéSEAUX SOCIAUX