Inscrivez-vous à notre newsletter


×

USA : Rude bras de fer entre Donald Trump et les Démocrates

Mercredi 09 Janvier 2019 Par Laquotidienne

Le président américain Donald Trump et les leaders du Parti démocrate au Congrès se sont adressés successivement mardi soir aux Américains, le premier pour réclamer à nouveau la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique, les second pour exiger la fin du shutdown.  

Alors que le shutdown partiel du gouvernement fédéral entame ce mercredi son 18ème jour, Donald Trump s'est adressé directement aux Américains dans une heure de grande écoute afin de réclamer une nouvelle fois 5,7 milliards de dollars au Congrès pour financer la construction d'un "mur en acier" à la frontière mexicaine.

Tout en promettant que cette somme sera rapidement absorbée par les économies qui seront réalisées en matière de lutte contre le trafic de drogues et le nouvel accord de libre-échange avec le Mexique.

Dans son premier discours à la nation depuis le Bureau Ovale, le président américain a mis en garde contre "une crise humanitaire et sécuritaire grandissante à la frontière sud", soulignant que la question de l'immigration clandestine est "une crise du cœur et une crise de l'âme".

"Tous les Américains sont affectés par l'immigration clandestine incontrôlée", a-t-il martelé, notant que l'immigration "draine les ressources publiques et réduit les emplois et les salaires".

Le président américain a ensuite pointé du doigt les Démocrates, affirmant que "le gouvernement reste fermé pour une seule et unique raison : les Démocrates ne veulent pas financer la sécurité aux frontières", avant d'annoncer avoir convié les chefs de file du parti démocrate au Congrès à une nouvelle réunion mercredi à la Maison Blanche.

Immédiatement après le discours du président Trump, la speaker de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le leader de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, se sont à leur tour adressés côte à côte aux Américains, "sur la façon avec laquelle on pourra mettre fin à ce shutdown et répondre aux besoins du peuple américain".

Schumer a ainsi reproché au président Trump d'avoir "opté pour la peur, plutôt que les faits. La division, plutôt que l'unité", soulignant que s'il est vrai que les Démocrates et le président s'accordent sur la nécessité d'une sécurité aux frontières renforcée, "nous (ndrl, les Démocrates) sommes en désaccord complet avec le président sur le meilleur moyen d'y aboutir". 

"La solution est simple", a poursuivi Schumer, qui a expliqué qu'il faut "séparer la question du shutdown des arguments relatifs à la sécurité aux frontières".

Le symbole de l'Amérique, a-t-il dit, "devrait être la Statue de la Liberté, et non pas un mur de neuf mètres" de haut, notant que rien ne justifie que des millions d'Américains soient affectés par une divergence de vues politiques.

De son côté, Pelosi a rappelé qu'au premier jour de ce Congrès, les Démocrates de la Chambre des représentants ont voté un texte législatif déjà proposé par les sénateurs républicains pour rouvrir le gouvernement et financer "des solutions de sécurité frontalière intelligentes et efficaces".

Mais le président, a-t-elle déploré, a rejeté "ces projets de loi bipartisans (...) à cause de son obsession à forcer les contribuables américains à gâcher des milliards de dollars pour un mur trop cher et inefficace, sachant qu'il avait promis que ce serait le Mexique qui allait le payer".

La volonté du président américain de construire un mur sur la frontière avec le Mexique pour contrer l'immigration est au cœur de cette impasse budgétaire qui paralyse 25% des administrations fédérales depuis le 22 décembre dernier.

Le président refuse de signer une loi budgétaire si elle n'inclut pas 5 milliards de dollars pour la construction de ce mur, ce que les Démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, refusent.

Quelque 800.000 fonctionnaires gouvernementaux sont soit obligés de travailler sans être payés, soit poussés aux congés sans solde. Parmi eux, des agents en charge de la sécurité aérienne pour l'Administration de la sécurité des transports ainsi que des agents du FBI.

 

USA
Partage RéSEAUX SOCIAUX