Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Zone euro : La CE revoit à la baisse la croissance 2019

Jeudi 07 Fevrier 2019 Par Laquotidienne

La Commission européenne a réduit jeudi ses prévisions de croissance de la zone euro en 2019, tablant désormais sur 1,3% au lieu de 1,9%.

Dans ses prévisions économiques de l'hiver 2019, la Commission impute cette baisse "à une activité économique au ralenti au second semestre de l'an dernier et au fléchissement de la croissance du commerce mondial".

"Nos prévisions sont revues à la baisse, en particulier pour les grandes économies de la zone euro. C'est la conséquence de facteurs extérieurs, tels que les tensions commerciales et le ralentissement économique dans les marchés émergents, notamment en Chine", explique Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne pour l'Euro et le Dialogue social.

L'Exécutif européen évoque également "des incertitudes ayant érodé la confiance et la production dans certains États membres, relatives notamment à des arrêts de production dans le secteur automobile, des tensions sociales et des incertitudes en matière de politique budgétaire".

Les prévisions de croissance de l'ensemble UE ont également été revues à la baisse, à 1,5% pour 2019 et 1,7% pour 2020, alors que les prévisions d'automne faisaient état de 1,9 % en 2019 et 1,8% en 2020.

Parmi les États membres, souligne la Commission, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas ont fait l'objet d'un abaissement marqué des prévisions de croissance pour 2019, tandis que d'autres "États membres continuent de bénéficier d'une demande intérieure robuste, soutenue également par les fonds de l'UE".

Pour ce qui est de l'inflation, les hypothèses des cours du pétrole pour cette année et pour l'an prochain étant maintenant plus basses qu'à l'automne dernier, Bruxelles prévoit que l'inflation dans la zone euro descende à 1,4 % en 2019, avant de remonter légèrement à 1,5% en 2020.

Pour l'ensemble de l'UE, les prévisions tablent sur un taux d'inflation de 1,6% en moyenne cette année, puis sur une hausse à 1,8% en 2020.

Commission européenne
Partage RéSEAUX SOCIAUX