Inscrivez-vous à notre newsletter


×

L’Etat va désormais «nourrir» les gardés en vue

Dimanche 28 Octobre 2018 Par Laquotidienne

Les personnes placées en garde à vue ne vont désormais plus crever la dalle. Ce qui peut évidemment arriver, surtout si la garde à vue est prolongée.

Le gouvernement vient en effet d’approuver le projet de loi n° 89.18 modifiant et complétant la loi n° 22.01 relative à la procédure pénale.

Objectif : trouver des solutions législatives et organisationnelles à la question de l'alimentation des personnes placées en garde à vue, y compris les mineurs, de manière à renforcer les garanties de respect des droits de l'Homme, humaniser cette procédure et garantir une bonne prise en charge des personnes interpellées.

Le gouvernement va donc mettre la main à la poche : une enveloppe financière de 60 millions de dirhams a été débloquée, sachant que 391.000 personnes sont placées en garde à vue chaque année.

Les modalités relatives au système alimentaire et à la présentation des repas seront définies ultérieurement par un texte réglementaire.

Reste à savoir quels types de repas seront servis aux gardés à vue : un tajine aux pruneaux, une pastilla aux fruits de mer, un sandwich aux sardines ou des petits-fours dont raffolent tant nos parlementaires ?

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles