Inscrivez-vous à notre newsletter


×
EMISSION DU 22/11

Enseignement français : Les parents d'élèves appellent au boycott des cours lundi prochain

Les fédérations et associations de parents d’élèves au Maroc se mobilisent contre les mesures de régulation 2017 et budget 2018 de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). Et ce, suite aux différents échanges avec le directeur de l’AEFE et le ministère des Affaires étrangères français. «Nous sommes particulièrement attentifs aux conditions de travail ainsi qu’aux moyens et ressources qui sont octroyés aux enseignants du système d’enseignement français au Maroc pour mener à bien leur mission, car ils ont des conséquences directes et lourdes sur la qualité de l’enseignement de nos enfants», précisent-elles dans une note dont nous avons eu copie.

«Et sur ce sujet, force est de constater que la situation ne cesse de se détériorer depuis quelques années. Les parents sont très préoccupés par les dernières annonces de réduction drastique du budget de l’AEFE (baisse du budget alloué à l’agence de 33 M€, remontées sur frais d’écolage de 9% au lieu de 6%, fermetures de postes d’enseignants détachés qui entraîneront le recrutement d’enseignants locaux sans formation préalable...)», ajoutent-elles. Selon les parents d’élèves, «toutes ces décisions entraîneront des hausses de frais d’écolage et une baisse de la qualité de l’enseignement».

En cela, L’Union des conseils de parents d’élèves (UCPE) appelle tous les membres et parents d’élèves à participer à la «Journée d’actions et solidarité» à travers le Maroc, le lundi 27 novembre, et qui coïncide avec la tenue du Conseil d’administration de l’AEFE à Paris.

L’UCPE appelle ainsi les parents à ne pas envoyer les enfants à l’école le lundi prochain et à se rassembler devant la porte du Lycée Lyautey à 9 heures. «Cette journée sera la première journée de mobilisation par solidarité avec le corps enseignant, et ce dans l’intérêt de nos enfants. D’autres actions et journées de mobilisation suivront», est-il précisé.

Enseignement privé
Partage RéSEAUX SOCIAUX