Inscrivez-vous à notre newsletter


×
EMISSION DU 09/10

Nouveau gouvernement : El Otmani et ses 23 locataires

 

La liste des membres du nouveau gouvernement vient de tomber.

Après plusieurs semaines de tractations, marquées par le retrait du Parti du progrès et du socialisme de la majorité, Saad Eddine El Otmani, le chef du gouvernement, a pu former une nouvelle équipe réduite.

Entre ceux qui se sont vus accorder de nouvelles prérogatives, ceux qui ont vu leur ministère rétrécir, ceux qui ont été laissés sur la touche, ou encore les nouveaux entrants, l’on se retrouve avec un gouvernement composé au total de 24 membres contre 39 auparavant, dont seulement 4 femmes.

Le choix a été donc fait de tailler sur les effectifs pour plus d’efficacité et plus d’agilité.

Un gouvernement moins pléthorique s’accompagnera-t-il pour autant d’une meilleure gouvernance de la chose publique ? Le temps est meilleur juge.

Sauf qu’il est maintenant révolu cette époque où l’on se tournait les pouces dans les douillets fauteuils ministériels, tout en bénéficiant de certains privilèges.

Aujourd’hui, le maître-mot est la bonne gouvernance et la reddition des comptes.

Car, c’est grâce à cela que le Maroc parviendra à mettre en place ce nouveau modèle de développement susceptible de répondre aux aspirations légitimes de la population.

La pertinence et l’efficacité de l’action publique sont une exigence du Roi, mais également des citoyens.

Ceux qui étaient dans la précédente équipe gouvernementale le savent. Les nouveaux venus aussi, certainement.

Tout comme ceux qui, dans le cadre de ce remaniement, ont été recalés.

Dès lors, tous ces ministres qui sont aux affaires maintenant doivent donc comprendre qu’ils ne sont que les locataires des fauteuils qu’ils occupent.

Et qu’ils peuvent sauter à tout moment, sauf à faire preuve de compétence et d’un haut sens de la responsabilité.

D. W.
  

Saad Eddine El Othmani
Partage RéSEAUX SOCIAUX