Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

HCP : Lahlimi, un vrai rabat-joie ?

HCP : Lahlimi, un vrai rabat-joie ?

Lundi 10 Juillet 2017 Par Laquotidienne

A cette interrogation, le gouvernement s’empressera certainement de répondre par l’affirmative. Et ne se serait probablement pas privé de qualifier Ahmed Lahlimi, patron du haut-commissariat au Plan, d’oiseau de mauvais augure, s’il n’était pas tenu par une certaine obligation de réserve.

Pourquoi Lahlimi est-il alors si… malaimé du côté du gouvernement ? Simplement parce que les prévisions de croissance de son institution font quasiment mouche à chaque fois. Quand le gouvernement se lâche dans ses prévisions et fait preuve d’un excès d’optimisme qui a tendance d’ailleurs à agacer les économistes et autres observateurs, le HCP, lui, se veut toujours plus prudent, ou du moins très objectif. Et il vise juste. D’ailleurs, rappelons-le, il se conforme dans ses statistiques et ses études aux normes internationales et est admise depuis 2005 à la Norme spéciale de la diffusion des données du Fonds monétaire international.  

En tout cas, dans le match des prévisions de croissance, et fort de son expertise, il sort largement gagnant, comme le montre ce tableau. Et devinez qui est dernier de la classe : le gouvernement ! Un gouvernement qui visiblement, dans ce jeu des chiffres, n’apprécie guère d’être contrarié. D’ailleurs, en 2014, la sortie au vitriol de l’ex-ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed El Ouafa, contre Lahlimi avait beaucoup fait jaser. Il avait qualifié de «faux» les chiffres du HCP, allant jusqu’à remettre en cause la légitimité des statistiques produites par cet établissement. El Ouafa est même allé très loin, d’autant que, selon lui, le HCP «s’attaque à l’image du pays».

Il faut savoir ce que l’on veut : tromper l’opinion en publiant des prévisions… plutôt politiques, loin de la réalité, ou s’inscrire dans la véracité des chiffres ? Le HCP a visiblement choisi son camp. Et l’on devrait se féliciter d’avoir une telle institution au Maroc au lieu d’essayer de la décrédibiliser.

D. W.

 

 

 

 

 

 

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
HCP
Partage RéSEAUX SOCIAUX