Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Projets lancés par le Souverain : Du concret après la colère royale

Projets lancés par le Souverain : Du concret après la colère royale

Mardi 12 Septembre 2017 Par Laquotidienne

Depuis que le Roi a tapé sur la table suite aux retard accusés par certains projets qu’il aura lui-même lancés, les élus et autres acteurs politiques montrent un tout autre visage. Les réunions et autres rencontres pour dresser les bilans des réalisations se multiplient.
A Laâyoune, le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit, s’est livré à cet exercice lundi, lors d’une réunion du comité de pilotage et de suivi de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud. Selon lui, le taux de lancement effectif des projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud a dépassé 40% pour les trois régions du Sud et 50% au niveau de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra. Un motif de satisfaction pour Laftit et une réalité qui, souligne-t-il, est en porte-à faux avec les allégations des "ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume, qui ont tenté en vain de mettre en cause notre détermination ferme à réaliser ce programme". Rappelons que la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud devra mobiliser un investissement global de 77 Mds de DH.

 


A l’évidence, le coup de colère royal a sonné la fin du laxisme dans l’exécution des différents projets lancés à travers le Royaume. Surtout que, dans le cas du programme Al Hoceima Manarat Al Moutawaset, le Roi avait exigé une enquête pour déterminer les responsabilités.
Faudrait-il que le Souverain sorte de sa réserve et que des sanctions planent sur la tête des élus pour qu’ils se mettent à la tâche ? Visiblement oui. Et c’est dommage.

D. W.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles