Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

SIAM 2018: Le projet "Fellah Bladi", premier programme d'agrégation de la filière laitière au Maroc

SIAM 2018: Le projet "Fellah Bladi", premier programme d'agrégation de la filière laitière au Maroc

Mercredi 25 Avril 2018 Par Laquotidienne

Le Groupe Centrale Danone a lancé, mercredi à Meknès, dans le cadre du 13ème Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM), le projet "Fellah Bladi", premier programme d'agrégation au service du développement et de la durabilité des petites exploitations laitières au Maroc. Le programme d'agrégation "Fellah Bladi" concerne plus de 20.000 exploitants dans la région de Doukkala dont 5.000 dès 2019, a fait savoir à cette occasion le PDG de Centrale Danone, Didier Lamblin, notant qu'il s’agit là d’un exemple de partenariat Public-Privé qui modélise le concept d’agrégation et lui donne toute sa puissance tel que le prévoit le Plan Maroc Vert (PMV).

A terme, le projet aura des impacts économiques, sociaux et écologiques significatifs sur les exploitations, la région de Doukkala et le Maroc, a ajouté Lamblin, précisant que sur sept ans, la productivité laitière devrait progresser de 70% dans la région, la marge des éleveurs devrait être multipliée par 2 à 3, outre la formation de 4.000 femmes et la création de 800 emplois.

Pour sa part, le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a mis en avant l’importance de ce projet qui va bénéficier à quelque 20.000 éleveurs, soulignant que l’agrégation est fondamentale pour que les petits exploitants puissent améliorer leur rendement et leur productivité.

L’Etat ne peut qu’encourager et soutenir un tel projet qui intéresse une filière (laitière) très importante pour l’économie marocaine et qui contribue à la création de sept milliards de dirhams de richesse au Maroc, soit plus de 6% du PIB agricole, a assuré le ministre. L’ensemble du chiffre d’affaires de cette activité avoisine les 10 milliards de dirhams, a-t-il fait observer, relevant qu’au niveau social, cette activité emploie plus de 470.000 personnes dans plus 400.000 exploitations.

Pour sa part, Bernard Giraud, président et cofondateur de Livelihoods Venture, un fonds d’investissement international expert dans le financement et l’accompagnement de projets agricoles, a expliqué que ce projet combine d'une part l’investissement dans les équipements, qu’il s’agisse de l’irrigation, des bâtiments d’élevage ...etc, mais également (...) "le soft", c’est-à-dire la formation des producteurs, notant qu'un "gros volume" de formation, d'accompagnement technique et dans la gestion est prévu dans le cadre de ce programme.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles