Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 16/10

Covid-19 Maroc/Mosquées : Fallait-il autoriser la prière du vendredi ?

 

La prière du vendredi reprend à partir de ce vendredi 16 octobre. C'est la première depuis le début de la crise sanitaire.

 

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques, en coordination avec les autorités concernées, notamment les départements de l'Intérieur et de la Santé, s’y préparent intensivement.

Pour augmenter la capacité d'accueil des fidèles, le nombre de mosquées autorisées à ouvrir passe à 10.000, soit près de 20% du nombre total des mosquées existantes sur le territoire national.

Par exemple, au niveau de la délégation des Affaires islamiques de la province de Nouaceur, sur 200 mosquées recensées dans cette circonscription, 39 sont autorisées.

"Le choix des mosquées autorisées à ouvrir a obéi à plusieurs critères, notamment une bonne couverture du territoire, leur capacité d'accueil et éventuellement si elles répondent aux conditions   sanitaires exigées", souligne-t-on auprès de la délégation des Affaires islamiques de Nouaceur.

Une commission créée, regroupant les représentants des autorités concernées, suit de très près la situation.

«Des agents vont veiller au respect strict du protocole sanitaire, notamment la distanciation, le port des maques et l'utilisation de tapis personnels», indique la même source.

Même son de cloche au niveau de la délégation des Affaires islamiques de Hay Hassani : sur 100 mosquées, seules 23 seront ouvertes.

"Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires. Les personnes travaillant dans les mosquées ont fait des tests covid-19, et tous les intervenants (imams, mourchidates, mouazzen et autres agents) sont mobilisés pour gérer au mieux la situation," affirme-t-on auprès de la délégation de Hay Hassan.

Par ailleurs, le ministère des Habous a pris les dispositions nécessaires pour que la prière du vendredi soit très bien encadrée.

Dans une note adressée à ses délégués provinciaux, il a demandé que le texte remis aux imams pour la prêche du vendredi soit respecté à la lettre.

En cas de non respect de ses instructions, les contrevenants seront sanctionnés.

Outre l’incitation à l’adoration exclusive de Dieu et l’observance de la sounna, la prêche de ce vendredi 16 octobre incitera les fidèles à respecter la distanciation et les mesures sanitaires préconisées par les autorités.

Par ailleirs, la décision de l'ouverture des mosquées a été accueillie favorablement chez les fidèles.

"C'est un moment que nous avons attendu avec impatience. La prière du vendredi a une place particulière chez les Marocains. J'espère que tout le monde respectera les consignes sanitaires", souligne Haj Lahcen, un septuagénaire résidant à Hay Mohammadi.

Mais l’on se demande, avec le recul, s’il fallait vraiment autoriser la prière du vendredi dans les mosquées, dans un contexte caractérisé par une hausse sensible des cas de contamination dans le Royaume ? L’avenir nous le dira.

Charaf Jaidani

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Videos