La Quotidienne TV

L’utilisation de l’essence au plomb prend fin au niveau mondial

L'année 2021 a marqué la fin de l'utilisation de l'essence au plomb partout dans le monde, et a épargné ainsi la vie d'un million et demi de personnes.

Ce combustible a entraîné une contamination de l’air, de la poussière, du sol, de l’eau potable et des cultures vivrières pendant près d’un siècle. 


Lorsque les stations-service d’Algérie ont cessé de fournir de l’essence au plomb en juillet dernier, l’utilisation de ce carburant a pris fin dans le monde entier. «L'arrêt de l'utilisation de l'essence au plomb évitera chaque année plus d'un million de décès prématurés dus à des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des cancers », a annoncé récemment le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

A en croire le patron de l’ONU, la nouvelle donne protégera également les enfants dont le quotient intellectuel (QI) est endommagé par l'exposition au plomb. Il est prouvé que l’essence au plomb affecte le développement du cerveau humain, en particulier chez les enfants.  

Des études suggèrent même qu’elle contribue à réduire 5 à 10 points de QI. Notons enfin que la disparition de l’essence au plomb permettra d’augmenter les points de QI chez les enfants, d’économiser 2.450 milliards de dollars pour l’économie mondiale et de réduire les taux de criminalité.

 

 

 

ONU développement durable énergie

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 15 Octobre 2021

Efficacité énergétique: Ewane Assets, filiale de CDG Développement, reçoit une triple certification

Jeudi 14 Octobre 2021

ONU: Le Conseil de Sécurité tient des consultations à huis clos sur la question du Sahara marocain

Mercredi 13 Octobre 2021

Guterres confirme l’absence de tout statut du « polisario » auprès de l’ONU