Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines
EMISSION DU 12/06

Tourisme : Les CRT pointent du doigt les carences de l’ONMT

 

Les présidents des conseils régionaux du tourisme fustigent le non-respect des engagements de l’ONMT.

A causse du problème de remboursement des factures, ils disent accumuler des difficultés financières graves.

 

Les présidents des conseils régionaux du tourisme (CRT) ont tenu, jeudi, une réunion en visioconférence pour discuter des budgets alloués aux CRT de chaque région par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) ainsi que de l’appel
à manifestation d’intérêt (AMI) lancé par ce dernier. 


Ainsi, il a été convenu par les présidents des CRT de continuer les efforts de concertation et de se réunir afin de débattre tout d’abord les budgets de la promotion alloués dans le cadre du plan d’action conjoint qui doit être signé annuellement et à temps entre l’ONMT et les CRT du Maroc.

Néanmoins, il a été soulevé, et à l’unanimité, les problèmes rencontrés avec l’ONMT, notamment le non-respect de ses engagements envers les CRT et la lourdeur administrative, depuis l’année 2016 à ce jour, indique le communiqué publié à l’issue de cette réunion.

Les présidents des CRT pointent notamment du doigt le retard signalé chaque année concernant la signature des conventions annuelles, ce qui engendre automatiquement le retard de l’opérationnalisation des actions programmées dans le plan d’action conjoint.


Ils fustigent aussi le retard des délais d’exécution des plans d’action ainsi que celui relatif à la réception des premiers acomptes (50%).


Le «grand problème de remboursement des factures par l’ONMT/Ministère des Finances», a été tout autant évoqué, d’autant que cela «retarde bien évidemment les remboursements aux prestataires et prouve également que les démarches administratives ne sont pas maîtrisées par les équipes de l’ONMT et ne sont pas fixes ou inscrites dans un manuel de procédures officiel».

Lequel, ajoutent-ils, «doit être envoyé à tous les CRT du Maroc et ce, dans le but d’éviter les aller-retours des demandes de rectifications qui changent d’une action à une autre.

Par ailleurs, ils dénoncent le refus de remboursement de la majorité des actions engagées par les CRT  et inscrites dans le plan d’action conjoint et signé avec l’ONMT, pour causes de dossiers incomplets et raisons différentes à chaque fois notées, pour rectification, par le régisseur payeur du ministère des Finances.

Conséquences : la non réception des remboursements de la part de l’ONMT/Ministère des Finances fait que, chaque année, les CRT accumulent des «problèmes financiers graves accumulés vis-à-vis des prestataires non payés à ce jour».

Cette situation a conduit à une «perte de confiance des CRT vis-à-vis des engagements de l’ONMT», indiquent-ils.

Aussi, les présidents des CRT demandent une séance de travail avec l’ONMT dans l’objectif de trouver des solutions à toutes ces contraintes, avec des engagements fermes signés par les deux parties.

Il s’agira aussi d’établir un manuel de procédures clair à respecter par les CRT (calculs des notes de débits, programme d’emploi, dates de factures, documents à fournir pour chaque axe d’actions...).

En ce qui concerne l’AMI relatif au lancement d’une campagne promotionnelle et de communication, marketing digital, pour relancer le tourisme national, les CRT ont globalement souscrit à cette initiative.

Même si quelques présidents étaient réticents à ce sujet, du fait que la saison estivale est retardée entre les régions du Maroc à cause de la situation sanitaire de la Covid-19 (déplacements non permis entre les régions Nord/Sud).

En cela, les CRT veulent que «l’ONMT s’engage moralement et contractuellement, avec date précise non tardive, pour le remboursement du budget alloué à cette action afin d’éviter tout problème de paiement tardif avec l’agence de communication qui sera mandatée par chaque CRT».

Le CRT s’engagera également à compléter son dossier administratif et technique tel qu’a été stipulé sur le document de l’AMI.

Tourisme
Partage RéSEAUX SOCIAUX