Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Doing Business : Les experts débattent de l'arbitrage

Lundi 02 Decembre 2019 Par Laquotidienne

 

Le Centre international de médiation et d’arbitrage de Casablanca (CIMAC) lance la cinquième édition des Casablanca Arbitration Days.

Cette édition, organisée en partenariat avec Casablanca Finance City et Accuracy, se tiendra du 5 au 6 décembre à Casablanca.

Placée sous le thème «Investing and Doing Business in Africa : Is Arbitration Contributing to the Revolution?», les Casablanca Arbitration Days sont l’occasion d’échanger avec des experts reconnus du domaine de l’arbitrage sur le climat d’investissement en Afrique en constante évolution.

Seront ainsi abordées les mécanismes de protection des investissements en Afrique, l’importance des communautés économiques régionales, les investissements chinois en Afrique, le phénomène de prolifération des institutions d’arbitrage en Afrique, ainsi qu’un aperçu de l’évolution législative et jurisprudentielle de la loi marocaine sur l’arbitrage. 

Les Casablanca Arbitration Days du CIMAC sont le rendez-vous incontournable pour les acteurs, spécialistes et experts nationaux et internationaux du règlement des différends en Afrique et dans le monde.
En effet, chaque année, Casablanca se mue en vitrine continentale de l'arbitrage grâce à ce forum, qui réunit plus de 300 participants.

Pour le secrétaire général du CIMAC, Hicham Zegrary, «le CIMAC est une institution arbitrale internationale et africaine qui vise à se hisser au rang d’acteur de référence en matière de résolution des litiges internationaux et à faire la jonction entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

De plus, l’adoption de son nouveau règlement ainsi qu’une offre institutionnelle conforme aux standards internationaux, avec l’inclusion d’éminents arbitres au sein de sa cour d’arbitrage et de médiation, sont autant d’atouts forts pour le CIMAC».

Le CIMAC propose des règlements d'arbitrage et de médiation qui reflètent les meilleures pratiques internationales.

Il encourage fortement ses partenaires à intégrer ses clauses d’arbitrage et de médiation dans leurs contrats ou dans toute autre forme d’engagement.

Il est également possible pour les parties d’articuler la résolution du différend qui les oppose entre la médiation et l'arbitrage à travers la clause Med/Arb.

Par ailleurs, le CIMAC a récemment conclu des accords de partenariat et de coopération avec des centres d'arbitrage d'envergure internationale tels que le VIAC (Vienna International Arbitration Centre) et le CIRDI (Centre International pour le Règlement des Différends Relatifs aux Investissements).

Doing Business
Partage RéSEAUX SOCIAUX