Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Destitution de Trump : Les Démocrates mettent la pression sur la Maison Blanche

Samedi 05 Octobre 2019 Par Laquotidienne

 

Les Démocrates de la Chambre des représentants ont publié vendredi une injonction à la Maison Blanche, la sommant de leur transmettre des documents liés à l'Ukraine, renforçant ainsi l'enquête de destitution ciblant le président Donald Trump.

La citation à comparaître destinée à la Maison Blanche comprend une demande de documents et de communications liées à la conversation du président Trump avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, à la suspension de l'aide étrangère en Ukraine et aux efforts de l'avocat personnel de Trump, Rudy Giuliani et ses associés, pour inciter les Ukrainiens à enquêter sur le vice-président Joe Biden et la société Burisma, qui a engagé le fils de Joe Biden, Hunter Biden, pour siéger à son Conseil d'administration.

"Nous regrettons profondément que le président Trump nous ait mis, ainsi que le pays, dans cette position, mais ses actes ne nous ont pas laissé d'autre choix que de lancer cette assignation", ont écrit les chefs de file du parti démocrate chargés de superviser l'enquête de destitution.

Cette citation intervient quelques heures après que les démocrates de la Chambre ont publié vendredi une autre injonction pour obtenir des documents du vice-président Mike Pence liés à l'affaire ukrainienne.

La demande de documents adressée à Pence ajoute le vice-président à une liste de plus en plus longue de responsables de l'administration Trump et de ses proches alliés qui sont dans le viseur des démocrates à la recherche de preuves dans le cadre de la procédure de destitution. Les trois chefs de file démocrates qui mènent l'enquête sur l’affaire ukrainienne, à savoir le président de la Commission du renseignement de la Chambre des représentants, Adam Schiff, le président de la Commission des affaires étrangères, Eliot Engel, et le président de la Commission de surveillance de la Chambre, Elijah Cummings, ont écrit à Pence vendredi pour recevoir les documents au plus tard le 15 octobre.

L'enquête de destitution menée par le parti démocrate découle de la plainte d'un lanceur d'alerte alléguant que le président Trump aurait demandé l'aide du gouvernement ukrainien pour dénicher des informations compromettantes sur son rival politique Joe Biden et que la Maison-Blanche a tenté de dissimuler l’affaire.

Un peu plus tôt dans la journée, le président Trump avait déclaré que les démocrates "avaient malheureusement les voix" pour le destituer à la Chambre, mais il a prédit qu'il gagnerait lors d'un procès devant un Sénat dirigé par les républicains.

"Les républicains sont très unis", a affirmé le locataire de la Maison Blanche, affirmant de nouveau qu'il n'avait rien dit d'inapproprié lors de l'appel de juillet, dans lequel il avait pressé le président ukrainien Volodymyr Zelensky d'ouvrir une enquête sur l'ancien vice-président Joe Biden et son fils Hunter Biden. 

USA
Partage RéSEAUX SOCIAUX