Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Anniversaire des FAR: 62 ans de dévouement à la défense des intérêts de la nation et la préservation de la paix dans le monde

Samedi 12 Mai 2018 Par Laquotidienne

Le peuple marocain célèbre lundi le 62ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR), l'occasion de revenir sur les étapes marquantes, les grands exploits et les immenses sacrifices consentis par cette vaillante institution au service des intérêts suprêmes de la Nation.

Il s’agit également du moment idoine pour rendre un vibrant hommage aux hommes et femmes des FAR qui ont œuvré sans relâche, depuis leur création le 14 mai 1956, à défendre l’intégrité territoriale du Royaume, à renforcer la solidarité nationale et internationale et à préserver la paix dans le monde. 

Au lendemain de l'indépendance du Royaume, feu le roi Mohammed V a tenu à doter le Royaume d'une armée moderne et professionnelle, mission qui a été parachevée par son successeur Feu le roi Hassan II, dont le souci était de perfectionner l'organisation des FAR et de renforcer son armement et leurs équipements.

En digne successeur de Ses glorieux ancêtres, le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-major général des Forces armées Royales, a veillé, depuis son accession au Trône alaouite, à développer davantage cette institution, à moderniser ses équipements et à promouvoir ses ressources humaines et ses capacités d’intervention, en vue de la mettre au diapason des armées les plus développées du monde. 

Aujourd’hui, les FAR constituent un motif de fierté pour tous les Marocains, un maillon essentiel de l'unité nationale et un digne ambassadeur des valeurs authentiques du Royaume partout où le devoir appelle ses membres. "La noble et honorable mission aux dimensions humaine et solidaire menées par Nos Forces Armées Royales en matière de gestion des risques et des catastrophes tire son essence et sa signification de la vision de Notre Majesté tendant à consacrer des traditions solides dans Notre institution militaire solide en terme d’interaction avec son entourage national, une institution qui ne cesse de se renforcer à la faveur de vos interventions sur le terrain pour atteindre les objectifs idéaux en termes d’expertise, d’efficacité et de bonne organisation", avait souligné le Souverain dans l’ordre du jour qu'Il a adressé aux FAR à l’occasion du 61è anniversaire de leur création.

La défense de l'intégrité territoriale a été jalonnée de hauts faits marquants, notamment la contribution à l’encadrement des participants à la Marche Verte et à l’édification de la ceinture de sécurité en vue d’assurer la sécurité et la quiétude des habitants des provinces du Sud du Maroc. 

Le champ d’intervention des FAR va au-delà des frontières nationales pour contribuer entre autres à des opérations onusiennes de maintien de la paix et de la sécurité, comme l’a fait observer le Roi dans ce même ordre du jour.

"L’adhésion du Royaume du Maroc, depuis la création de Nos forces armées royales, aux efforts onusiens pour le maintien de la stabilité et l’instauration des valeurs de cohabitation pacifique entre les peuples, en particulier en Afrique, est un autre modèle de Notre attachement à ces valeurs dont le flambeau est porté par nos contingents militaires participant aux opérations de maintien de la paix au Congo Démocratique et en Centrafrique", avait indiqué le Souverain. 

En effet, nul ne peut nier les sacrifices inouïs consentis par les Casques bleus marocains dans le cadre des efforts de l’ONU, notamment leur action courageuse au sein de la Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies (MINUSCA) en Centrafrique.

Le 22 septembre 2017, un militaire du contingent des FAR de la MINUSCA avait été grièvement blessé, lors d'un échange de tirs avec un groupe armé anti-Balaka.

Début avril 2017, ces même Casques bleus marocains s’étaient hautement distingués lorsqu’ils ont mené avec succès au village de Koumbou (Est) une opération de libération de quinze otages des mains d'un groupe armé présumé être de la rébellion ougandaise.

Plusieurs contingents ont été dépêchés dans différentes régions du monde pour participer notamment, en juillet 1960, au corps expéditionnaire des Nations Unies qui devait assurer la paix au Zaïre (actuelle RD Congo), théâtre à l’époque d'une guerre civile, puis en 1977 et 1978, dans ce pays où le gouvernement de l’époque était en proie à une rébellion dans sa province méridionale du Shaba. 

Le Maroc a aussi déployé dans le cadre de l’ONU des contingents en Bosnie Herzégovine (1996) et au Kosovo (1999), avant de prendre part à la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), chargée de rétablir la légalité internationale dans ce pays. 

Autant d’exemples s’il en fallait du professionnalisme indéniable et du dévouement sans pareil des casques bleus marocains déployés dans le cadre de missions onusiennes à l’étranger, notamment en Afrique, qui ont été salués par les plus hautes autorités de l’ONU, notamment le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU et le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire et le chef de l'opération de maintien de la paix de l'ONU dans ce pays (ONUCI).


 

Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles