Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Blanchiment de capitaux : Les déclarations de soupçons en hausse de 50% en 2018

Blanchiment de capitaux : Les déclarations de soupçons en hausse de 50% en 2018

Mercredi 20 Novembre 2019 Par Laquotidienne

 

Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani, a reçu récemment le président de l'Unité de traitement du renseignement financier (UTRF), Jawhar Nfissi, qui lui a remis le rapport annuel de l'Unité au titre de l'année 2018, et ce en application des dispositions de la loi 43-05 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux.

Selon un communiqué du département du chef du gouvernement, Nfissi a mis en avant la tendance haussière des indices d'activité de l'UTRF en 2018, notant que les déclarations de soupçons ont augmenté de 50 % par rapport à l'année 2017.

Il a également souligné la hausse du nombre de personnes assujetties à la loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux qui ont émis des déclarations de soupçon ou autres informations à l'Unité au cours de la même période.

L'année précédente a été marquée par une hausse de 33%, par rapport à 2017, des déclarations spontanées reçues par l'Unité en application des dispositions de l'article 22 de la loi 43-05, a fait savoir le responsable.

S'agissant du renforcement de la coopération internationale entre l'UTRF et ses partenaires étrangers, Nfissi a relevé le développement que l'Unité a enregistré au niveau des échanges de données avec des institutions homologues dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Le président de l'UTRF a aussi souligné que l'année 2018 a été celle de l'évaluation du système national de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme par excellence.

Elle a enregistré l'aboutissement des étapes décisives de l'évaluation mutuelle du système national.

En outre, 2018 a été l'occasion de finaliser le rapport de l'évaluation nationale des risques de blanchiment d'argent et du financement du terrorisme avant son adoption officielle par les autorités compétentes. 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles