Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Coup de fouet à la coopération maroco-française

Coup de fouet à la coopération maroco-française

Jeudi 16 Novembre 2017 Par Laquotidienne

Le Maroc et la France renforcent leur coopération dans le domaine financier et du transport, en vertu de la signature, mercredi à Rabat, de cinq conventions portant sur le financement de l'extension des lignes du tramway de Rabat-Salé et Casablanca, le transport routier et la gestion des risques. Ces conventions ont été signées dans le cadre de la visite de travail au Maroc du Premier ministre français, Édouard Philippe, pour co-présider avec le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, la 13ème rencontre de Haut niveau Maroc-France.

Il s'agit d’une convention de prêt de 40 millions d’euros et d’une convention de subvention de 400.000 €, signées entre la société de transport de Rabat-Salé (STRS) et l’Agence française de développement (AFD) pour le financement de l’extension de la ligne 2 du tramway de Rabat-Salé. Ces conventions portent également sur l’accompagnement de la STRS dans la mise en œuvre de ce projet et, plus généralement, dans l’évaluation des impacts du tramway de Rabat-Salé. 

Concernant la troisième convention, elle porte sur une subvention de 500.000 euros, en accompagnement du prêt de 30 millions d’euros destiné à financer la ligne 2 du tramway de Casablanca. Cette subvention portera notamment sur un appui à la conception du plan de déplacements urbains à Casablanca "Sobre en carbone".

Par ailleurs, un accord de partenariat entre la Direction des routes du Maroc et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CERAMA) a aussi été signé. Cet accord vise à définir le cadre général de la collaboration entre les deux parties afin d'apporter une réponse adéquate aux questions techniques inhérentes aux projets de développement en matière de chaussées routières, d'ouvrages d'art, de travaux publics, de documentation et de logiciels techniques.

Sur le volet financier, un protocole d’accord a été signé entre BpiFrance et la Caisse Centrale de Garantie (CCG). Il prévoit, entre autres, des échanges de bonnes pratiques entre les deux parties pour créer ou développer des dispositifs de soutien aux PME innovantes en création ou en développement.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
France
Partage RéSEAUX SOCIAUX