Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Industrie automobile : L'usine Somaca redémarre ses activités en toute sécurité

Industrie automobile : L'usine Somaca redémarre ses activités en toute sécurité

Jeudi 04 Juin 2020 Par Laquotidienne

 

Après près de 4 semaines d'arrêt suite à la pandémie du coronavirus, l'usine Somaca a repris graduellement ses activités.

 

Ce jeudi, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique, est venu constater de visu sur le site de production, le travail colossal qui a été réalisé par le management de l’usine en matière de mesures sanitaires et de sécurité.

"Le Roi suit ces opérations de très près et ses instructions sont extrêmement claires pour protéger la santé des citoyens", a affirmé le ministre.

Il est impératif que le redémarrage des activités industrielles se fasse dans l'ordre et la sérénité, a-t-il poursuivi. 

De ce point de vue, Somaca fait figure de précurseur dans ce domaine, selon le ministre.

"Le travail fait par Somaca en matière de respect des normes sanitaires peut servir de modèle pour les autres industries", a ajouté le ministre. 

"Le secteur automobile a subi un contrecoup terrible au niveau mondial à cause de la pandémie", a rappelé le ministre.

Au Maroc, souligne-t-il, ce secteur, qui emploie 200.000 personnes et qui a encore un grand potentiel, a fait preuve de résilience.

En effet, la plateforme marocaine de l'industrie automobile a été l’une des premières à redémarrer au niveau mondial. 

«Le redémarrage des sites industriels du constructeur est un signe d'anticipation de la reprise du secteur automobile.

Elle permet à l'écosystème automobile marocain de se reconnecter aux chaines de production mondiales et de se positionner pour tirer profit des opportunités offertes par la planification en cours de l'industrie automobile mondiale», note-t-il.

Sur le plan de la productivité de l'usine, elle devrait retrouver son niveau d'avant crise dès la fin du mois de juin.

«Tout l'enjeu est là», a précisé Elalamy, car il faut «être capable de maintenir la même compétitivité tout en intégrant ces mesures de sécurité sanitaire».

Les standards de sécurité sanitaire mis en place par Somaca répondent à la fois aux normes émises par l'OMS et celles émises par le Groupe Renault monde, a relevé, pour sa part, Mohamed Bachiri, DG de Somaca. 

Ce dispositif mondial régule l'activité industrielle par la mise en place de nouveaux standards qui allient des solutions sanitaires et technologiques, organisationnelles et comportementales.

Le déploiement de ce référentiel sanitaire permet de limiter au maximum les risques de contamination.

Rappelons que les redémarrages progressifs des deux usines, les 27 avril à Tanger et le 4 mai à Casablanca, ont été conditionnés par les visites de la commission interministérielle ainsi que des autorités locales, fait savoir le management du Groupe Renault.

Un audit contrôle au quotidien et partout dans les usines l'application rigoureuse et le bon fonctionnement du dispositif sanitaire pour maitriser le risque et éviter la contagion.

Au niveau sanitaire et technologique, les deux usines du Groupe au Maroc sont entièrement équipées d'un ensemble de ressources nécessaires à la protection de la santé des collaborateurs, à savoir caméras thermiques à l'entrée des usines, pistolets thermiques dans les transports et au sein de l'usine, distributeurs de solution hydroalcoolique, mise à disposition quotidienne des masques.

Les usines veillent également à la désinfection de la totalité des infrastructures quotidiennement ou plusieurs fois par jour : les bâtiments, les espaces bureaux les vestiaires, les accès aux usines, ainsi que les espaces communs et les bus de transport du personnel.

Conjointement à ces solutions, le Groupe a multiplié ses efforts dans de nouvelles organisations de répartition des collaborateurs et de gestion des flux pour aller au-delà des réglementations sanitaires et respecter les régies de distanciation.

Parmi les mesures : doublement de la fréquence des transports avec un taux de remplissage des bus de 50%, prise de température à la montée des bus, flux réduits dans les vestiaires ou encore adaptation du poste de travail si nécessaire.

La mise en route des usines a engendré une mobilisation forte, avec le redémarrage de la quasi-totalité de l'écosystème de fournisseurs du Groupe qui sont alignés dans la mise en place d'un référentiel sanitaire robuste et le déploiement du plan de prévention, indique le Groupe.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Industrie automobile
Partage RéSEAUX SOCIAUX