Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Industrie automobile : Le Maroc bouscule l’Afrique du Sud

Industrie automobile : Le Maroc bouscule l’Afrique du Sud

Jeudi 31 Mai 2018 Par Laquotidienne

Le Maroc et l’Afrique du Sud représentent les deux pôles majeurs de l’industrie automobile en Afrique. C’est ce qu’ont indiqué les participants à une conférence internationale organisée mercredi à Johannesburg sur les perspectives du secteur.

Le Maroc et l’Afrique du Sud continueront de s’imposer comme les principaux hubs de cette industrie prometteuse, a indiqué Mike Whitfield, vice-président de l’Association africaine des constructeurs automobile, soulignant que la position des deux pays est confortée par la situation économique dans le continent.

Selon le professionnel, les deux pays bénéficient d’importants avantages comparatifs qui devront leur permettre de renforcer leur présence.

Pour sa part, Martyn Davies, directeur du département de l’industrie automobile au cabinet Deloitte, a souligné que les deux pays disposent d’une forte valeur ajoutée manufacturière qui favorisent leur projection continentale.

Le quotidien sud-africain des milieux d’affaires, Business Day, est revenu cette semaine sur la concurrence entre les deux pays dans ce secteur, soulignant que l’Afrique du Sud semble en passe de céder son statut de principal hub africain de l’industrie automobile au Maroc, pays où les investissements dans ce secteur stratégique ne cessent de se renforcer. 

Les prévisions d’investissements dans le secteur marocain de l’industrie automobile laissent prévoir une hausse de la production, indique le journal, soulignant que le Maroc entend porter sa production à 1 million de véhicules dans les dix années à venir, au moment où l’Afrique du Sud entend atteindre 1,2 millions de véhicules à l’horizon 2035.

Le Maroc a réussi à s’imposer comme une base d’exportation non seulement pour les pays d’Afrique du Nord, mais également pour l’Europe, indique la publication, soulignant que le Royaume ambitionne de devenir une base de production de véhicules pour tout le continent africain.

Des constructeurs de renommée internationale se sont déjà installés au Maroc, note le journal, citant Renault, Peugeot et Citroën. 

Faisant observer que d’autres constructeurs d’autres pays commencent à s’intéresser au marché marocain, le Business Day souligne que l’usine de Renault à Tanger entend augmenter sa production annuelle à 400.000 véhicules, soit le double de la capacité de la plus grande usine en Afrique du Sud.

Ce succès s’explique notamment par les mesures prises par le Maroc pour encourager les investissements dans le secteur, indique le quotidien, citant une exonération d’impôt sur les sociétés de cinq ans pour les entreprises automobiles installées dans le Royaume, et une exemption de 25 ans si la majeure partie de la production est exportée. 

Les autres avantages comprennent des exonérations de TVA, des subventions d’achat de terrains et des remises allant jusqu’à 30% sur les coûts d’investissement, poursuit le Business Day.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
automobile
Partage RéSEAUX SOCIAUX