Economie Tout voir

Le secteur bancaire très exposé au risque «grands débiteurs»

Le secteur bancaire très exposé au risque «grands débiteurs»

La concentration par grands débiteurs (un grand débiteur est entendu comme toute contrepartie ou groupe de contreparties bénéficiant d’un crédit dépassant 5% des fonds propres de la banque) est un risque important auquel est exposé le secteur bancaire marocain. Il s’est reflété à travers des engagements bilan et hors-bilan cumulant plus de 355 milliards de dirhams à fin 2016, en hausse de 7% par rapport à l’année dernière. Ces expositions se sont toutefois maintenues à près de 3 fois les fonds propres des banques, en lien avec le renforcement de ces derniers, souligne le rapport sur la stabilité financière publié ce jeudi par Bank Al-Maghrib, l’ACAPS et l’AMMC.
A noter que le contexte macroéconomique peu favorable a continué de peser sur la qualité des actifs des banques, avec des créances en souffrance, poursuivant leur progression à hauteur de 6,8% en 2016, rythme toutefois plus modéré que celui enregistré au cours des cinq dernières années. Ainsi, la part de ces créances s’est située à 7,6% des crédits, contre 7,4% en 2015. Celles- ci pourraient s’accroitre en 2017, en lien avec les conditions macroéconomiques défavorables qui ont prévalues en 2016.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Novembre 2022

Concurrence dans le secteur bancaire : Le rôle de Bank Al-Maghrib en question

Jeudi 23 Juin 2022

Cryptomonnaie: Un petit pas… courageux

Mardi 21 Juin 2022

Maroc : BAM maintient le taux directeur inchangé, une croissance de 1% prévue en 2022

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required