Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Légère baisse du taux de chômage à fin mars

Légère baisse du taux de chômage à fin mars

Samedi 05 Mai 2018 Par Laquotidienne

Entre le premier trimestre de 2017 et la même période de 2018, l’économie marocaine a créé 116.000 postes d’emplois nets (77.000 en milieu urbain et 39.000 en milieu rural) contre une création de 109.000 emplois une année auparavant.

Les "services" ont créé 50.000 emplois, l’"agriculture, forêt et pêche" 43.000, les BTP 32.000, alors que le secteur de l’"industrie y compris l'artisanat" en a perdu 9.000.

Le volume global de l’emploi a ainsi atteint 10.882.000 actifs occupés, indique le haut-commissariat au Pan.

Dans ce contexte, avec une hausse de 6.000 personnes en milieu urbain et une baisse de 30.000 en milieu rural, le nombre total des chômeurs a baissé de 24.000 personnes au niveau national, atteignant 1.272.000 chômeurs.

Le taux de chômage est ainsi passé de 10,7% à 10,5% au niveau national, de 15,7% à 15,6% en milieu urbain et de 4,1% à 3,5% en milieu rural.

Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les adultes âgés de 35 à 44 ans (-0,8 point) et les personnes n’ayant aucun diplôme (-0,3 point).

En revanche, les hausses les plus importantes ont été enregistrées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+0,2 point), particulièrement parmi les citadins d’entre eux (+2 points).

De son côté, la population sous-employée s’est accrue de 33.000 personnes, s’établissant à 1.090.000 personnes au niveau national.

Le taux de sous-emploi a ainsi augmenté de 0,2 point par rapport au premier trimestre 2017, passant de 9,8% à 10,0%. Il a augmenté de 10,3% à 10,7% en milieu rural et a stagné à 9,4% en milieu urbain.

 

Le chômage reste encore élevé parmi les diplômés et les jeunes

Si le taux de chômage enregistre 4% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme, il passe à 14,5% parmi ceux ayant un diplôme de niveau moyen, au niveau desquels il enregistre 22,7% parmi les actifs ayant un certificat de spécialisation professionnelle, et à 25,4% parmi les détenteurs d’un diplôme de niveau supérieur, avec en particulier un taux de 27,8% pour les lauréats des facultés. 

Il est de 25,7% parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans et de 43,5% parmi les citadins d’entre eux, contre 10,5% pour l’ensemble des personnes âgées de 15 ans et plus.

 

 

Profil des chômeurs

Les chômeurs sont en majorité (85,6%) des citadins (81,7% parmi les hommes et 92,6% parmi les femmes) et jeunes (63,7% sont âgés de 15 à 29 ans, 62,6% parmi les hommes et 65,6% parmi les femmes). Près de quatre sur dix (38,1%) des chômeurs détiennent un diplôme de niveau supérieur (29,2% parmi les hommes et 53,6% parmi les femmes).

En outre, un peu plus de la moitié (56,4%) des chômeurs est à la recherche de son premier emploi (49,3% parmi les hommes et 68,8% parmi les femmes), près des deux-tiers (66,4%) chôment depuis une année ou plus (61,6% parmi les hommes et 74,8% parmi pour les femmes), et enfin 25,2% des chômeurs se sont retrouvés en chômage suite au licenciement (20,1%) ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur (5,1%).

Par ailleurs, 7,1% des chômeurs, totalisant 89.000 personnes au premier trimestre 2018, sont découragés par la recherche active d’un emploi, contre 7% une année auparavant.

Ils sont à environ 90% citadins, 51% femmes, 51% jeunes âgés de 15 à 29 ans et 82% diplômés.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
emploi
Partage RéSEAUX SOCIAUX