Développement durable Tout voir

Centrales hydroélectriques : Voltalia décroche deux autorisations au Maroc

Centrales hydroélectriques : Voltalia décroche deux autorisations au Maroc

L'entreprise française Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, a annoncé avoir obtenu des autorisations pour deux projets de centrales hydroélectriques (de 9,8 MW et 7,2 MW) au Maroc.

Les autorisations, qui concernent des projets situés dans la région du Moyen-Atlas, ont été délivrées par le ministère de l'Energie, en marge de la 3ème édition du Salon international sur l’énergie solaire "Photovoltaïca 2018", organisée du 13 au 15 février à Marrakech.

Elles font suite à l’avis technique positif rendu par l’Office national de l’ électricité et de l’eau potable pour le raccordement des centrales au réseau national.

Les agences des bassins hydrauliques concernées ont également rendu un avis favorable du fait de la qualité des projets présentés par Voltalia, indique la société.

L’électricité produite par les centrales sera vendue dans le cadre de contrats de gré-à-gré de long-terme en cours de négociation avec des clients privés.

"Ces autorisations couronnent le travail de fond réalisé depuis 3 ans par notre équipe marocaine", affirme, à ce titre, Sébastien Clerc, Directeur général de Voltalia. 

A rappeler que Voltalia produit et vend de l’électricité issue de ses centrales éoliennes, solaires, hydrauliques et biomasse. 

Le groupe, qui dispose d’une capacité installée totale de 508 MW, est également prestataire de services et accompagne ses clients investisseurs en renouvelable sur toutes les étapes des projets, de la conception à l’exploitation-maintenance.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 03 Novembre 2021

Verdissement du secteur financier : BAM réaffirme l'ancrage de son engagement à l'occasion de la COP26

Mardi 02 Novembre 2021

Justice climatique : L’impératif de répondre aux conséquences des pertes et dommages

Dimanche 31 Octobre 2021

COP26 : Le monde au chevet de la planète

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required