Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

L’IRESEN fait le point sur ses projets de développement

L’IRESEN fait le point sur ses projets de développement

Mardi 28 Janvier 2020 Par Laquotidienne

 

L'IRESEN continue de développer son réseau de plateformes de recherche au niveau national et continental et fait valider ses nouveaux instruments dédiés à la valorisation de la recherche appliquée et de l’innovation.

L’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) vient de tenir son 12ème Conseil d’administration, au cours duquel Aziz Rebbah, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement a rappelé le rôle important que joue l’IRESEN dans l’accompagnement de la stratégie énergétique nationale.

Et ce, à travers la recherche appliquée et le financement de projets de recherches collaboratifs impliquant les universités et les entreprises marocaines, ainsi que la mise en place d’un réseau d’infrastructures de recherche mutualisées.

Le ministre a aussi précisé qu’IRESEN couvrira dans le futur des thématiques qui seront d’un grand intérêt pour le Royaume, telles que le stockage de l’énergie, l’hydrogène et la digitalisation.

Le Directeur général de l’Institut, Badr Ikken, a annoncé la finalisation de la dernière phase du Green & Smart Building Park, qui intégrera un simulateur de réseaux électriques intelligent de la ville de demain, développé en partenariat avec la coopération sud-coréenne (KOICA).

Il a également présenté les nouvelles plateformes de recherche en cours de développement et de réalisation :

     - Le Green Energy Park Maroc-Côte d’Ivoire (GEP-MCI) : plateforme de test, de caractérisation et de formation dans le domaine de l’énergie solaire dans les conditions climatiques semi-tropicales au niveau de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, et en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique;

     - le GreenH2A, dédié à la production de molécules et carburants verts en utilisant des sources d’énergies renouvelables, en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique;

    - et l’AgroEnergy TIC Valley, dédié au traitement et à la valorisation des cultures énergétiques, des résidus agricoles et forestiers et des déchets organiques, en partenariat avec l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès, avec l’implication de l’écosystème universitaire de la région.

Ces infrastructures constituent un réseau d’excellence, de recherche, d’innovation et d’accompagnement technologique des tissus académiques et socio-économiques à l’échelle nationale et continentale, indique l’IRESEN.

Les membres du Conseil d’administration ont également entériné les projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets « InnoEspaMaroc 2019».

Lancé conjointement avec le Centre espagnol pour le développement de la technologie industrielle (CDTI), ce premier programme bilatéral est unique en son genre, puisqu’il implique un financement marocain et un financement espagnol.

Ce montage sera un modèle pour de nouveaux appels à projets bilatéraux et multilatéraux que lancera IRESEN prochainement. Quarante-trois (43) millions de dirhams ont été allouées à ce premier appel à projets.

Au terme de la réunion, les membres du Conseil ont recommandé à IRESEN de passer à la vitesse supérieure en ce qui concerne le renforcement de l’innovation, de l’incubation et de la valorisation des résultats de projets de recherche.

 

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
IRESEN
Partage RéSEAUX SOCIAUX