Economie Tout voir

Covid-19 : Hausse du budget alloué par les ménages aux soins médicaux entre 2019 et 2021

Covid-19 : Hausse du budget alloué par les ménages aux soins médicaux entre 2019 et 2021

Le haut-commissariat au Plan (HCP) indique, dans une note publiée mercredi, que les dépenses allouées par les ménages aux soins médicaux ont affiché une augmentation annuelle de 10,9% entre 2019 et 2021, en raison de la crise sanitaire liée au covid-19.
 

"Les dépenses allouées aux 'Soins médicaux' et aux 'Biens et services de communication' ont enregistré une hausse annuelle respectivement de 10,9% et 4,6%. Ce rebond est lié au surcoût de dépense des mesures de précaution pour lutter contre la propagation de la covid-19 et à l'intensification des usages des technologies de communication depuis le début de la crise sanitaire", fait savoir le HCP dans cette note intitulée "Évolution des inégalités sociales dans un contexte marqué par les effets de la covid-19 et de la hausse des prix".

Aussi, sous les effets de la crise sanitaire, les ménages ont fortement réduit les dépenses allouées aux 'Équipements et meubles de maison', marquées par une baisse, aux prix constants, à raison de 19,1% par an.

Les dépenses attribuées aux activités de loisirs ont également enregistré une baisse annuelle à deux chiffres, soit 14,3%.

Cette tendance à la baisse s'établit à 5,9% pour les dépenses d'habillement, à 2,4% pour les dépenses alimentaires, à 2% pour les dépenses de transport.

En outre, le HCP révèle que les contrecoups majeurs de la pandémie covid-19 sur le bien-être socioéconomique des ménages ont entrainé une accentuation des inégalités sociales.

Ainsi, la part des dépenses afférente aux 20% des ménages les plus aisés est passée de 46,1% au cours de la période d'avant-pandémie à 47,7% en 2021, contre une baisse de 7% à 6,5% pour les 20% des ménages les moins aisés.

Les inégalités sociales ont connu, sur cette période, une hausse de près de deux points de pourcentage, passant de 38,5% à 40,3% au niveau national, de 37,2% à 39,1% en milieu urbain et de 30,2% à 31,9% en milieu rural.

L'incidence de la pauvreté absolue a augmenté de 1,7% en 2019 à 3% en 2021 au niveau national, de 3,9% à 6,8% en milieu rural et de 0,5% à 1% en milieu urbain.

Parallèlement, la vulnérabilité économique a connu une importante hausse.

Le taux de vulnérabilité est passé de 7,3% en 2019 à 10% en 2021 au niveau national, de 11,9% à 17,4% en milieu rural et de 4,6% à 5,9% en milieu urbain.

Cette note présente les traits saillants de l'étude, réalisée par le HCP, sur l'évaluation de l'impact de court terme des contextes de la pandémie covid-19 et du choc inflationniste à l'œuvre sur la situation des inégalités sociales.

Afin de mieux appréhender l'évolution de la situation des ménages, cette étude se réfère aux structures des dépenses des ménages de l'enquête nationale sur la consommation et les dépenses des ménages 2013/2014 et aux données issues de l'enquête mensuelle sur les prix à la consommation, de l'enquête nationale sur les sources de revenu 2019 et du troisième panel sur les répercussions de la pandémie sur la situation socioéconomique des ménages 2021/2022.

L'estimation de l'effet de la covid-19 sur les inégalités sociales consiste à mesurer l'incidence des variations observées dans la consommation des ménages, entre 2019 et 2021, sur la distribution sociale du niveau de vie.

Cette évolution a été fournie par l'enquête panel du 3ème passage. Réalisée auprès d'un échantillon de 12.000 ménages, du 11 octobre 2021 au 10 février 2022, cette enquête consiste à appréhender les effets de la pandémie covid-19 sur les conditions de vie de la population.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 30 Janvier 2023

Industries manufacturières : Légère baisse des prix à la production en décembre 2022

Vendredi 20 Janvier 2023

Maroc : L’inflation à 6,6% au terme de l’année 2022

Jeudi 12 Janvier 2023

Croissance : La prévision prudente du HCP

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required