Economie Tout voir

Tourisme : «Go Siyaha» sur le bon cap

Tourisme : «Go Siyaha» sur le bon cap

Lancé en février dernier par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, le programme «Go Siyaha» a d’ores et déjà suscité un fort engouement de la part des acteurs du secteur. Il a reçu 430 demandes de financement et d’appui technique.

 

Par M. Boukhari

Mobilisant une enveloppe budgétaire de 720 millions de DH, ce dispositif entend soutenir les entreprises touristiques désirant proposer des produits d’animations novateurs et accompagner d’autres dans leur transition vers des pratiques plus durables et innovantes. Le déploiement de ce programme, qui tend à accompagner 1.700 entreprises touristiques d’ici 2026, est assuré par l’Agence Maroc PME.

«Go Siyaha» compte ainsi favoriser la création d’une nouvelle génération d’activités et de services répondant au mieux aux attentes nouvelles des touristes aussi bien nationaux qu’internationaux. Mais pas que, puisqu’il est également question d’inciter à l’investissement dans le secteur touristique, en sus de consolider le partenariat public-privé. Pour y arriver, le programme propose 3 dispositifs offrant des primes d'investissement pouvant atteindre 40% et une assistance technique financée à hauteur de 90%.

Pour Zoubir Bouhoute, expert en tourisme, «le programme «Go Siyaha» s'inscrit dans une démarche ambitieuse visant à renouveler l'offre touristique marocaine pour attirer une nouvelle génération de visiteurs, et je pense qu’il s’agit d’une initiative positive et bien alignée avec les objectifs de développement durable».

Il considère qu’en stimulant l'investissement dans des projets d'animation prioritaires et en soutenant la croissance verte, «ce programme montre une vision claire et intégrée du développement touristique. Le soutien à l'investissement pour les entreprises en amorçage ou les coopératives existantes, ainsi que la subvention de 30% pour les projets d'hébergement et de restauration liés à des offres d'animation, 35% pour l’animation et 40% pour la croissance verte sont des mesures judicieuses pour encourager l'innovation et la diversité de l'offre touristique», affirme-t-il.

Un accompagnement complet

Toutefois, Bouhoute estime que les subventions proposées pourraient ne pas suffire à elles seules pour garantir le succès des projets. «La complexité de la mise en œuvre de ces projets nécessite un accompagnement en matière de conseil et d'expertise technique, qui, bien que prévu pour certains aspects, pourrait être étendu de manière plus systématique à toutes les entreprises bénéficiaires. L'accompagnement prévu par l'ANPME, couvrant jusqu'à 90% des coûts pour des domaines clés comme la stratégie financière et la transformation digitale, est un atout majeur. Toutefois, un soutien similaire pour les investissements dans l'hébergement et la restauration avec animation serait bénéfique pour maximiser les chances de réussite des projets», ajoute-t-il. Et de préciser que «pour les entreprises en cours de création, l'accompagnement en matière de conseil et d'expertise technique est très important. Le programme, en offrant un soutien substantiel pour l'animation touristique et les projets de croissance verte, pourrait encore améliorer ses effets en garantissant un accompagnement complet dès les phases initiales de création des entreprises.

Les domaines d'intervention tels que l'excellence opérationnelle, le développement des marchés et la transformation digitale sont essentiels pour la viabilité à long terme des nouveaux projets et doivent être renforcés».

Prédominance de la transformation digitale

Par ailleurs, parmi les demandes reçues jusqu’à présent, 215, soit 50%, sont relatives à l’assistance technique, avec une prédominance pour la transformation digitale qui enregistre 136 demandes, tandis que 80 demandes portent sur l’excellence opérationnelle et 50 sur le développement des marchés. Pour ce qui est de l'accompagnement pour les investissements, 133 demandes ont été soumises, dont plus d’une dizaine de coopératives dans l’animation, une quarantaine de projets d'animation en général et plus de 70 projets d'hébergement adossés à une offre d'animation. En outre, 84 demandes d'accompagnement pour la croissance verte ont été enregistrées, principalement pour des initiatives en photovoltaïque et en économie d'eau, notamment à Marrakech, Casablanca, Souss-Massa et Fès-Meknès.

«La réception de 430 demandes en 4 mois pour le programme «Go Siyaha» indique un intérêt marqué des entreprises touristiques, démontrant ainsi la réactivité du secteur à cette initiative ainsi qu'à la pertinence des aides proposées. Ces demandes, représentant environ 25% de l'objectif total d'accompagnement de 1.700 entreprises d'ici 2026, montrent une progression alignée avec les prévisions initiales du programme. Les campagnes de sensibilisation à travers le Maroc sont essentielles pour accroître la visibilité du programme et informer davantage d'entreprises sur les opportunités disponibles, ce qui devrait augmenter le nombre de demandes à l'avenir», explique Bouhoute.

Premiers signes prometteurs

D’après cet expert en tourisme, l'implication des responsables du ministère du Tourisme, de l’Agence nationale pour la promotion des petites et moyennes entreprises (ANPME) et des organisations professionnelles régionales est déterminante pour encourager les porteurs de projets à soumettre leurs dossiers. «Leur capacité à communiquer les avantages du programme est un facteur clé de succès. Si les premiers résultats des 430 demandes sont positifs, cela renforcera la crédibilité du programme et incitera d'autres entreprises à participer. Le programme «Go Siyaha» est sur la bonne voie, avec des premiers signes prometteurs. À ce rythme, avec une implication continue des parties prenantes et des résultats tangibles, on peut s'attendre à une augmentation significative des candidatures, alignant ainsi le programme sur ses objectifs de soutien et de croissance verte pour le secteur touristique marocain d’ici 2026», espère-t-il.

Dans le dessein de sensibiliser les acteurs locaux aux opportunités offertes par «Go Siyaha», des sessions d’information sont organisées depuis le lancement du programme. Et ce, à travers des caravanes déployées aux quatre coins du Royaume, totalisant plus de 50 événements. Ces initiatives sont réalisées en collaboration avec les délégations régionales du tourisme, les fédérations professionnelles régionales, les conseils régionaux du tourisme (CRT), les centres régionaux d’investissement (CRI) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

L'Association nationale des médias et des éditeurs vent debout contre les agences RP

Jeudi 13 Juin 2024

Hébergement touristique : Le Système de télédéclaration des nuitées désormais actif

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required