Economie Tout voir

Le Crédit Agricole du Maroc poursuit son programme d’éducation financière

Le Crédit Agricole du Maroc poursuit son programme d’éducation financière

Au vu du succès qu’a connu le programme d’éducation financière lancé par le CAM en 2016, ainsi que de son expertise et son expérience en la matière et plus généralement dans l’accompagnement du milieu rural, la Banque a été sollicitée par plusieurs institutions, organismes et ONG pour former leur population cible.

A cet effet, le CERCAM a accompagné en 2021 trois grands projets de partenariat en matière d’éducation financière de base :

Le projet MCA-Maroc (Gharb et Tassaout) visant quelques 24000 bénéficiaires directs de la melkisation de 66000 Ha de terres collectives (Financement USA);

Le projet REFAM (Souss-Massa et Essaouira) qui cible 130 coopératives et 3000 femmes productrices d’argan (Partenariat avec Fifargane, Andzoa, Cowater – Financement Canada);

Le projet FERT-IECD (Rich-Midelt) qui appuie techniquement des petites exploitations de production de pommier dans cette zone (5 coopératives et 400 membres – Financement France).

Plus de 1000 personnes ont bénéficié à ce jour de ces formations en éducation financière et ce tout le long de l’année 2021, avec un rythme accéléré sur les 4 derniers mois, suite à l’assouplissement des restrictions sanitaires.

Les modules de formation ont été adaptés et dispensés soit en distanciel soit en présentiel, pour des petits groupes de 10 à 25 personnes maximum dans le respect le plus rigoureux des mesures préventives et des restrictions sanitaires.

Pour rappel, le Crédit Agricole du Maroc a réalisé depuis 2016 plusieurs opérations d’éducation financière dans 8 grandes régions agricoles au profit de près de 20.000 petits agriculteurs et ménages ruraux .

Les séances de formation du programme d’éducation financière en milieu rural sont organisées autour de 5 modules : (1) la démystification de la banque et l’utilité d’un compte bancaire, (2) la détermination, le chiffrage et la priorisation des projets d’investissement (professionnels et familiaux), (3) la formalisation d’un budget simplifié et son mode d’interprétation, (4) l’offre bancaire en produits et services de base et les modes d’épargne, (5) le plan de financement, le recours réfléchi et justifié au crédit bancaire et l’analyse des risques de surendettement.

L’objectif sous-jacent recherché est de sensibiliser les bénéficiaires à l’importance des chiffres dans une exploitation agricole et/ou un ménage rural, qui peuvent faire apparaitre des situations de disfonctionnement, des cas de faible rentabilité ou de non rentabilité de certaines activités pratiquées, et de se poser en conséquence des questions sur les marges de progrès et les possibilités d’amélioration des revenus et conditions de vie des populations agricoles et rurales.

La formation se déroule en mode interactif et participatif, à base d’histoires et exemples d’illustration issus du milieu rural. Elle est souvent co-animée par les bénéficiaires eux-mêmes pour une meilleure assimilation du contenu et des messages clés des modules de formation. Par ailleurs, dans certains sites, la formation a été faite en Tamazight (Rich, Midelt, SoussMassa) pour rester proches des réalités socio-culturelles des bénéficiaires.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 19 Juillet 2021

Inclusion financière : Le Crédit Agricole du Maroc lance le CNEIF Rural

Lundi 21 Juin 2021

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc obtient l’agrément pour son OPCI «IMMOVERT PLACEMENT»

Mardi 27 Avril 2021

Webinaire : Le crowdfunding en tant qu'outil de financement des start-up au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required