Economie Tout voir

Les parlementaires recommandent de muscler la gouvernance de l'ONMT

Les parlementaires recommandent de muscler la gouvernance de l'ONMT

La commission d'enquête sur l'Office national marocain du tourisme (ONMT), mise sur pied par la Chambre des conseillers, appelle à la modernisation du système de gouvernance de l'Office à travers l'instauration d'un mécanisme de veille stratégique concernant les procédures de contrôle, de suivi, d'évaluation du rendement et de gestion des crises.

Dans son rapport présenté mardi lors d'une séance plénière tenue par la Chambre des conseillers, la commission a souligné la nécessité de revoir la loi régissant l'ONMT, de manière à mettre les prérogatives de l'Office au diapason des transformations qu'a connues le marché du tourisme et de la concurrence du secteur.

Et ce, tout en actualisant la composition du Conseil d'administration pour garantir son efficacité, assurer une meilleure représentativité des professionnels et renforcer cet organe par un comité exécutif dédié au suivi de la mise œuvre de ses décisions par la direction de l'établissement.

La commission a recommandé également de rationaliser les dépenses de l'Office relatives aux subventions et à la publicité en améliorant leur rendement à travers un suivi permanent, et le regroupement, en une seule instance, des institutions et établissements publics impliqués dans le secteur touristique, dans la perspective de généraliser cette mesure aux différents établissements publics chargés de promouvoir l'image du Maroc.

La commission suggère par ailleurs d'adopter un guide pratique détaillé sur l'action des délégations de l'ONMT à l'étranger et de mettre en place un manuel de procédures à même de garantir la transparence de la gestion financière, tout en insistant sur l'adoption de stratégies et de plans d'action avec des financements permettant d'asseoir la dimension régionale, le tourisme intérieur et la justice spatiale dans ses principaux axes.

Les recommandations de la commission portent également sur la nécessité d'activer le comité de gestion, gelé depuis la réorganisation de l'ONMT en 1974, diversifier les marchés touristiques et prospecter des horizons prometteurs pour une meilleure attractivité touristique qui est en ligne avec les objectifs stratégiques du secteur, et ce dans la perspective d'augmenter la part du financement publicitaire et promotionnel réservée à l'Office pour atteindre l'indice international en vigueur, à savoir 3%.

Le rapport est aussi revenu sur les problématiques que rencontre l'ONMT dans l'exercice de sa mission et qui affectent largement sa rentabilité, notamment la gestion financière et administrative et la gouvernance.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 28 Avril 2022

Tourisme et culture : Une reprise à réinventer

Mardi 26 Avril 2022

L’ONMT déploie sa Task force sur les 4 continents

Vendredi 22 Avril 2022

L’ONMT lance la campagne «Maroc, Terre de lumière»

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required