Economie Tout voir

Plan d’aménagement de Tamesna : Le Groupe Al Omrane fait le pari d’une approche concertée

Plan d’aménagement de Tamesna : Le Groupe Al Omrane fait le pari d’une approche concertée

 Chargé de la mise en œuvre du programme de développement, le groupe Al Omrane a toujours œuvré de concert avec ses différents partenaires (institutionnels, privés et acteurs de la société civile).

Le Forum des ateliers de convergence de Tamesna qui s’est tenu récemment s’inscrit dans une démarche novatrice visant à dégager des pistes d’amélioration sur le recentrage et la réorientation du développement de la ville.

Co-organisé par le Groupe Al Omrane avec ses partenaires, institutionnels, opérationnels et la société civile, le Forum a permis de mener une profonde réflexion sur le plan d’aménagement de la ville. Pour le président de la  commune de sidi yahia zaer, Abdellah Hammari ainsi pour le parlementaire de la préfecture Skhirate Temara, Rachid EL Hamri , cette approche participative contribue outre à l’implication des différents acteurs mais aussi à la mobilisation collective afin de redynamiser la contribution de tout le monde pour que la ville joue pleinement son rôle d’accélérateur de la croissance et de développement territorial.

 Chargé de la mise en œuvre du programme de développement, le groupe Al Omrane a toujours œuvré de concert avec ses différents partenaires (institutionnels, privés et acteurs de la société civile). L’objectif est que l’action du Groupe favorise l’intervention des autres acteurs responsables de doter Tamesna des équipements publics relevant de leurs compétences, et qui ont montré leur volonté d’adhérer à ce débat en vue de conjuguer leurs efforts dans le déploiement de la une vision stratégique pour cette ville.

 L’agence urbaine de Skhirat Témara a également affiché sa volonté d’accompagner le grand projet urbain structurant en s’inscrivant dans une dynamique territoriale intégrant les mutations urbaines, sociales et économiques. Lors de l’évènement , les différents participants ont planché sur les moyens de renforcer le volet économique et l’investissement, l’habitat et les équipements, la gouvernance et mobilité. L’originalité de cette approche participative permet de mieux répondre au développement de la ville en l’adossant aux véritables besoins des populations et en leurs donnant l’occasion de se l’approprier. A l’issus de ces travaux, les propositions en tenant compte de la réglementation pourront être intégrées.

« La ville de Tamesna qui connait une dynamique importante, accueille aujourd’hui plus de 56.000 habitants intramuros, c’est-à-dire sur 840 hectares et plus de 8.5000 autour de la grande couronne », a rappellé Abdelhakim Zidoudh, directeur général adjoint à la société Al Omrane et chargé de Tamesna.  

Disposant aujourd’hui d’équipements de proximité suffisants pour ses habitants et ceux des environs, l’implantation d’espaces verts et de sports et de loisirs contribuent à en faire une ville agréable. Afin de s’inscrire dans le cadre d’une ville intégrée, l’activité économique prend une place prééminente.

La zone industrielle située à l’entrée de la ville qui fait partie de 250 Ha déjà programmé par le plan d’aménagement à côté de la future Cité des métiers et des compétences (CMC), accueille déjà une quarantaine de lots industriels dont 3 destinés à des équipements d’accompagnement, notamment un équipement d’intérêt général , une mosquée et une gare routière.

Constituant un projet structurant pour la ville et la région, cette zone industrielle revêt une importance stratégique pour l’équilibre de la ville en assurant un développement économique et social de la ville dans la mesure où elle contribue à la croissance en matière d’investissement de la région Rabat-Kenitra avec 363,24 MDH et en générant un nombre important d’emplois, environ 1.700 emplois à créer.  

Développer dans une approche accessibilité, les voies répondent aux normes sur ce plan. La ville même si elle dépend toujours de la commune rurale de Sidi Yahia qui a d’ailleurs bénéficié d’un programme de mise à niveau, dispose de plusieurs postes de polices veillant ainsi sur la sécurité des biens et des personnes. La ville a néanmoins et l’ensemble des parties prenantes au Forum l’ont rappelé, a besoin d’importants efforts pour une meilleure mobilité tant au niveau de la ville que vers les zones limitrophes.

La vice-présidente de la Région, Laila Moulat s’est engagée à trouver des solutions structurantes pour toute la zone.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 07 Juillet 2022

Al Omrane s’engage à faire de ses opérations urbaines des modèles d’Eco-cités

Lundi 13 Decembre 2021

Ville de Tamesna : Une zone industrielle pour booster l'économie

Lundi 08 Novembre 2021

Dakhla Smart City : Une nouvelle vision du développement des provinces du Sud

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required