Economie Tout voir

Tourisme, saison estivale 2022 : Entre espoirs et incertitudes

Tourisme, saison estivale 2022 : Entre espoirs et incertitudes

Alors que la saison estivale 2022 approche à grands pas, les incertitudes et les interrogations autour des conditions d’accès au territoire national se multiplient.

Les opérateurs touristiques espèrent plus que jamais un allégement des conditions d’accès au territoire marocain pour sauver les meubles cet été.

«Ça y est ! Cet été sera le bon». C'est en tout cas le souhait de plusieurs voyageurs dans le monde après deux ans perturbés par l'épidémie de la Covid-19. Avec l’allégement des restrictions sanitaires et la réouverture des frontières, l’économie nationale s’est nettement redressée en 2021. Sur le volet du tourisme, la saison a profité pendant la même année d’un effet de base important après le trou d’air enregistré en 2020, dû à la crise sanitaire. En effet, le flux des arrivées touristiques au Maroc a progressé de 34% à fin 2021, après un recul de 78,5% un an auparavant. Cette année, avec le rétablissement des relations bilatérales entre le Maroc et son voisin espagnol, l’afflux des voyageurs en direction du Maroc depuis les ports espagnols laisse présager une opération Marhaba mouvementée.

Néanmoins, plusieurs conditions sont nécessaires pour assurer cette reprise très convoitée, dont notamment l’allègement des mesures sanitaires pour l’accès au territoire national, notamment par voie aérienne. Depuis le 7 février 2022, les passagers à destination du Maroc doivent obligatoirement présenter un pass vaccinal et le résultat négatif d’un test PCR de moins de 48h. Une double obligation qui se maintient jusqu’à présent, freinant l’activité des opérateurs touristiques.

Pour les points d’entrée maritime, il suffit de présenter soit un pass vaccinal valide soit un test PCR négatif de moins de 72h, et ce depuis le 8 avril, date de la reprise des liaisons maritimes entre l'Espagne et le Maroc. «Sur le plan scientifique, si les gens arrivent à accéder au Maroc par voie maritime avec PCR uniquement ou avec pass vaccinal valide, il n y’a pas de raison de garder les deux pour la trafic aérien», a déclaré Said Afif, membre du comité scientifique et technique de la vaccination. Une véritable contrainte pour les touristes étrangers ainsi que pour les MRE qui souhaitent regagner le pays. Mais aussi pour le secteur du tourisme qui pâtit encore des conséquences de la crise, et pour lequel un plan d’urgence de 2 milliards de DH a été déployé en début d’année. 

Les opérateurs espèrent plus que jamais un allégement dans les jours qui viennent pour sauver la saison. Selon certains bruits de couloir, le gouvernement s’apprête à alléger le protocole sanitaire en vigueur dans les aéroports. Lors du point de presse hebdomadaire suivant le conseil de gouvernement du 28 avril, le Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a annoncé que le protocole sanitaire aux aéroports sera bientôt allégé.

 

Les compagnies affutent leur offre

En perspective au début de la saison estivale, Royal Air Maroc (RAM) a annoncé, le 26 avril dernier, avoir renforcé son programme de vols pour la saison d’été 2022 avec 6 millions de sièges sur 80 liaisons aériennes à travers les quatre continents pour mieux accompagner la reprise des voyages. En France, 890.000 sièges et 200 allers-retours par semaine seront proposés par la RAM sur 28 routes aériennes reliant 9 aéroports de l’Hexagone à 8 villes du Royaume. Sur le reste de l’Europe, 43 routes aériennes relieront 22 aéroports européens à 8 villes marocaines pour une capacité de plus de 1,3 million de sièges. 

«Une bonne programmation aérienne est une condition sine qua non pour une reprise rapide et pérenne de l’activité touristique», a déclaré Adel El Fakir, DG de l’ONMT, à l’occasion de la signature d’un partenariat avec la compagnie aérienne Ryanair qui s’engage sur une capacité de sièges en progression de +54% par rapport à 2019 pour la proè-(chaine saison estivale. Ainsi, la compagnie irlandaise table dès à présent sur une capacité record de 2.073.600 sièges. Dans le détail, Ryanair compte lancer 37 routes dès cet été, qui desserviront le Maroc depuis 45 aéroports européens vers 10 destinations, à savoir Agadir, Essaouira, Fès, Marrakech, Nador, Ouarzazate, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan.

Enfin, il est à noter que l'année a démarré sur de bonnes bases avec des recettes voyages de près de 10 Mds de DH à fin mars 2022 en progression de 80% par rapport à la même période de l'année passée. Des recettes loin des niveaux d'avant confinement mais qui seront amenées à s'améliorer au fil de l'année.

 

Par K.A

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 17 Mai 2022

Covid-19 : 135 nouveaux cas et 2 décès ce 17 mai au Maroc

Mardi 17 Mai 2022

Un temps chaud les jeudi et vendredi au Maroc

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required