Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Casablanca aura son centre de médecine traditionnelle chinoise

Casablanca aura son centre de médecine traditionnelle chinoise

Lundi 19 Aout 2019 Par Laquotidienne

La création d’un centre sino-marocain de médecine traditionnelle a été au centre des entretiens, dimanche à Shanghai, du ministre de la Santé, Anas Doukkali, avec des responsables chinois.

 

Le centre de médecine traditionnelle, qui sera implanté à Casablanca, fait partie des projets prévus dans le cadre de l’initiative “Ceinture et route”, ont expliqué des responsables chinois de la Commission nationale de la santé dans leur présentation de ce projet au ministre, qui effectuait une visite à l’Université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai, en compagnie du directeur des hôpitaux et des soins ambulatoires au sein du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb. 

 

Industrie pharmaceutique : l'invitation est lancée 

Le ministre en a profité pour visiter une usine de fabrication de médicaments biologiques en vue de s’informer sur les compétences et expertises chinoises dans ce segment de l’industrie pharmaceutique et de prospecter les opportunités de partenariat dans ce secteur porteur.

Le ministre s'est ainsi rendu chez le fabriquant spécialisé dans le médicament biologique «S3 Pharmaceutical Group» qui dispose de quatre unités de production en Chine et à l’étranger et d’un important centre de Recherche et Développement à Shanghai. Le groupe est spécialisé dans la production des protéines génétiquement modifiées pour le traitement de diverses maladies, telle l’insuffisance rénale, certains types de cancers et des maladies infectieuses et inflammatoires. Doukkali a indiqué que cette visite a été l’occasion de s’informer sur les compétences de la Chine dans le secteur des médicaments biologiques et qu’il a adressé, à cette occasion, une invitation au groupe chinois pour une visite au Maroc en vue de prospecter les besoins du marché national et les opportunités offertes par les marchés européen et africain pour ce type de médicaments, soulignant que l’industrie pharmaceutique nationale est en phase de transition du médicament chimique vers le médicament biologique avec un besoin en compétences et de savoir faire en la matière.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles