Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

192 MDH dépensés par les partis politiques marocains en 2012…

192 MDH dépensés par les partis politiques marocains en 2012…

Vendredi 12 Decembre 2014 Par Laquotidienne

 

Les dépenses des partis politiques au titre de l'année 2012 ont totalisé la somme de 192 MDH, selon la Cour des Comptes (CC) qui vient de rendre public son rapport sur l'audit des comptes des partis.
Plus de 80% de ces dépenses ont été réalisés par cinq partis. Il s'agit du Parti de la Justice et du Développement (PJD, 27,98%), du Parti du rassemblement national des indépendants (RNI, 17,04%), du Parti de l'Istiqlal (PI, 16,21%), du Parti de l'authenticité et modernité (PAM, 10,48%) et de l'Union socialiste des forces populaires (USFP, 9,28%).
… Une contribution de plus de 68,5 MDH de l’Etat…
Concernant les ressources des partis politiques, la CC note que la Loi de Finances 2012 a prévu une enveloppe budgétaire de 50 MDH au titre du soutien accordé par l'Etat pour la contribution à la couverture des frais de gestion des partis politiques. Mais le montant effectivement accordé a atteint 59,03 MDH. Le montant global accordé par l'Etat s'est chiffré à 68,5 MDH, en tenant compte notamment de la contribution à la couverture des frais de gestion et d'organisation des congrès nationaux ordinaires des partis.
… Quelques recommandations de la Cour des comptes
La Cour des comptes recommande aux partis politiques de tenir une comptabilité conforme au code général de la normalisation comptable, en prenant en considération les adaptations prévues par le plan comptable normalisé des partis politiques. Elle les

 invite aussi à produire l'ensemble des documents relatifs aux comptes annuels dans les délais prescrits par la loi et veiller à la certification de ces comptes. Les partis politiques sont également invités à veiller au paiement de toute dépense, dont le montant est supérieur ou égal à 10.000 dirhams, par chèque ou virement bancaire. 


De même, les autorités gouvernementales doivent veiller à ce que les partis politiques procèdent à la restitution des montants indus de la participation de l'Etat au financement des campagnes électorales antérieures, et prendre toutes les mesures à l'encontre de ceux n'ayant pas encore rempli cette obligation légale.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles