Inscrivez-vous à notre newsletter


× sous menu de laquotidienne actualités marocaines

Bourse de Casablanca à vendre : Et si c’était vrai ?...

Bourse de Casablanca à vendre : Et si c’était vrai ?...

Jeudi 11 Avril 2013 Par Laquotidienne

L'information communiquée par un site d’information en ligne sur l’éventuelle cession de la Bourse de Casablanca a eu l’effet d’une traînée de poudre dans les rédactions. 

Elle a aussitôt été démentie, mais non sans perplexité de la part des observateurs, tant la situation précaire de la Bourse de Casablanca inquiète de plus en plus. Au-delà de la véracité de l’information elle-même, un tel scénario serait-il possible ?  Le recul des transactions exerce une forte pression sur les revenus et les résultats de la société gestionnaire. En 2011, son CA a dévissé de 39,6% et son résultat net est passé de 75 MDH à 32 MDH. En attendant la publication de ses comptes de l’année 2012, où l’on ne s’attend guère à des miracles, 2013 s’annonce d’ores et déjà sous de très mauvais auspices. Si les indices et les volumes persistent dans leur repli, elle risque fort bien de dégager ses premières pertes à partir de 2013, si ce n’est déjà le cas en 2012.

… Les scenarii de financement

 

Ses déficits se creusant, elle disposera de deux scénarii de financement qui dessineront les contours de son avenir :

• faire appel à ses actionnaires, qui ne sont autres que les sociétés de Bourse, premières victimes du marasme actuel de la place casablancaise et elles-mêmes en situation financière très fragile;

• céder à un opérateur étranger spécialisé et/ou fusionner avec une autre place boursière, élargir la base des sociétés cotées et régler rapidement le problème de manque de papier dont elle souffre.

A la lumière de ces faits, il ne s’agit pas que d’une rumeur dénuée de fondements, mais cela pourrait s’analyser comme un ballon d’essai pour jauger les premières réactions. D’autant plus que nous ne serions pas en présence d’un cas isolé, mais d’une véritable tendance de fond. Comme le disait François Génaux de PwC Luxembourg, en septembre 2011 : «Les marchés émergents vont probablement devenir des lieux clés des mouvements de regroupement au cours des cinq prochaines années, en particulier grâce à l’expansion des places émergentes au-delà de leurs marchés domestiques». A méditer.

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required
Partage RéSEAUX SOCIAUX

Autres Articles