Plus d'infos Tout voir

Pluies de mars : Une bouffée d'air frais pour les barrages au Maroc

Pluies de mars : Une bouffée d'air frais pour les barrages au Maroc

Après un début d'année marqué par la sécheresse, les pluies bienfaisantes de mars ont apporté un certain soulagement aux barrages du Maroc. Le taux de remplissage global a atteint 27,7%, une augmentation notable par rapport aux 26,3% enregistrés le 12 mars.

La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima est la plus bénéficiaire des dernières précipitations. Le taux de remplissage des grands barrages de la région a dépassé 50%, atteignant même 100% pour trois d'entre eux: Acharif Al Idrissi, Nakhla et Chefchaouen.

 

Loukkos : Oued El Makhazine à 75%, Dar Khrofa en baisse

Le barrage Oued El Makhazine, le plus grand de la région de Loukkos, affiche un taux de remplissage de 75,23%, en légère baisse par rapport à l'année dernière. Le barrage Dar Khrofa a connu une baisse plus importante, passant de 32,5% à 20%.

Tanger-Assilah et Fahs-Anjra: des résultats mitigés

Le barrage 9 avril de Tanger-Assilah a enregistré un taux de remplissage de 17,5%, tandis que celui d'Ibn Battouta a atteint 45,3%. Dans la province de Fahs-Anjra, le barrage Moulay El Hassan Ben El Mahdi est rempli à 55,1%, tandis que le barrage Tanger Méditerranée affiche un taux de 75,5%.

M'diq-Fnideq et Al Hoceima: des disparités

Le barrage de Smir à M'diq-Fnideq est rempli à 81,2%, une performance remarquable. En revanche, les barrages d'Abdelkrim Al Khattabi et de Jomoua à Al Hoceima accusent des taux de remplissage respectifs de 20,4% et 9,2%.

Si les pluies de mars ont permis d'améliorer la situation des barrages marocains, il est encore trop tôt pour crier victoire. Le niveau de remplissage reste en deçà de la moyenne des années précédentes. La vigilance et la gestion rationnelle de l'eau demeurent des priorités absolues.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 11 Fevrier 2024

Légère amélioration du taux de remplissage des barrages après les dernières pluies

Vendredi 09 Fevrier 2024

VIDEO. Assèchement des barrages Al Massira et Oued El Maleh : Ce drame économique que vivent les riverains

Jeudi 21 Decembre 2023

Baraka : "Nous sommes dans une phase critique après trois années de sécheresse successives"

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required