Société Tout voir

Interpellation de deux éléments partisans de la soi-disant organisation "Daech" au Maroc et en Espagne

Interpellation de deux éléments partisans de la soi-disant organisation "Daech" au Maroc et en Espagne

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a procédé mercredi, sur la base de renseignements fournis par les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire (DGST), à l'interpellation d'un élément partisan de la soi-disant organisation "Daech" s'activant entre le Maroc et l'Espagne. 

Et ce, dans le cadre des efforts soutenus déployés pour contrer les menaces terroristes et faire échec aux projets extrémistes qui guettent la sécurité et la stabilité des Royaumes du Maroc et de l’Espagne.

Cette opération sécuritaire menée conjointement avec la "Guardia Civil" espagnole a abouti à l’interpellation simultanée d’un élément dans la ville de Nador par la force spéciale relevant de la DGST, et de son complice dans la ville de Lérida par ce service espagnol, indique un communiqué de la DGST.

La coordination sécuritaire continue entre les deux services a révélé que les deux suspects étaient en lien avec des éléments affiliés à l'organisation "Daech" sur la scène syrienne, dans le cadre de la préparation pour exécuter des opérations terroristes en Europe, sur la base des instructions de chefs de cette organisation terroriste, précise la même source.

Les investigations ont également confirmé que les deux individus interpellés étaient en contact avec un réseau d’immigration irrégulière pour obtenir de faux documents d’identité afin de les utiliser dans l’exécution de leurs projets terroristes, ajoute-t-on.

Le mis en cause interpellé à Nador dans le cadre de cette affaire a été placé en garde à vue afin d’approfondir l’enquête menée sous la supervision du Parquet en charge des affaires de terrorisme, souligne le communiqué.

Cette opération conjointe démontre à nouveau l’importance de la coopération sécuritaire dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent entre le Royaume du Maroc et ses alliés, dans un contexte régional et international marqué par l’exacerbation de la menace terroriste, conclut la même source.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 06 Juin 2024

Maroc : Interpellation de 4 dangereux individus partisans de Daech

Mardi 14 Mai 2024

Maroc : Le BCIJ fait tomber une cellule terroriste s’activant à Tiznit et Sidi Slimane

Jeudi 29 Fevrier 2024

Terrorisme : Arrestation à Salé d’un partisan de Daech

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required