Société Tout voir

Journée mondiale de l'hypertension artérielle : Le tueur silencieux

Journée mondiale de l'hypertension artérielle : Le tueur silencieux

A l’occasion de la Journée mondiale de l’hypertension artérielle (HTA) célébrée le 17 mai 2023 chaque année, l’association REINS tire la sonnette d’alarme pour augmenter la sensibilisation pour un diagnostic et un traitement précoces de ce tueur silencieux. 

 

L’HTA touche 1 adulte sur 3 dans le monde et plus de 10 millions de Marocains sont hypertendus. Cette maladie courante et mortelle entraîne des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, des insuffisances cardiaques, des lésions rénales et de nombreux autres problèmes de santé.

Au Maroc, elle est la deuxième cause de mise en dialyse. Près de la moitié des personnes souffrant d’HTA dans le monde ignorent leur état tandis que le nombre de personnes qui en souffrent, a doublé entre 1990 et 2019, passant de 650 millions à 1,3 milliard, dont les trois quarts vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont la principale cause mondiale de décès. On estime que 17,9 millions de personnes sont mortes de MCV en 2019, ce qui représente 32% de tous les décès dans le monde.

Chaque heure, plus de 1.000 personnes meurent d’accidents vasculaires cérébraux ou de crises cardiaques dont la plupart sont causés par l’HTA, et la plupart auraient pu être évitées. 

Plus de 50% des individus atteints de maladie rénale chronique souffrent d'HTA, ce qui les rend encore plus vulnérables aux maladies cardiaques. Par ailleurs, l'HTA augmente le risque d'aggravation de la maladie du rein. 

Les facteurs qui peuvent augmenter le risque de l’HTA sont l'âge avancé et la génétique. Mais des facteurs de risque modifiables, tels qu'un régime riche en sel, l’absence d’activité, le tabagisme peuvent également augmenter le risque d'hypertension.

Prévention nécessaire et urgente

L’HTA est un problème de santé publique important, contribuant à l’apparition de MCV, d’accidents vasculaires cérébraux et de décès prématurés. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son premier rapport sur l'impact dévastateur de l’HTA à l'échelle mondiale et souligne le besoin urgent de lutter contre l'HTA et ses complications. 

Il a été démontré que l’arrêt du tabac, la réduction de la consommation de sel dans l’alimentation et l’activité physique régulière réduisent le risque de maladies cardiovasculaires. Les politiques de santé qui créent des environnements propices à des choix sains, abordables et accessibles sont essentielles pour motiver les gens à adopter et à maintenir des comportements sains.

Parmi les principales actions de prévention, c'est la lutte contre la consommation élevée de sel. La réduction de la consommation de sel et l'augmentation de la consommation de potassium abaissent la tension artérielle et contribuent à prévenir les événements cardiovasculaires.

Importance de la prise en charge thérapeutique

Selon le rapport, seuls 54% des adultes souffrant d’HTA reçoivent un diagnostic et 42% prennent un traitement. Environ 4 personnes souffrant d’HTA sur 5 ne sont pas correctement traitées, et que si les pays parviennent à étendre la couverture, 76 millions de décès pourraient être évités entre 2023 et 2050. 

Les changements de mode de vie, comme une alimentation plus saine, l’arrêt du tabac et une activité physique accrue, peuvent contribuer à abaisser la tension artérielle. Certaines personnes peuvent avoir besoin de médicaments capables de contrôler efficacement l’hypertension et de prévenir les complications qui y sont associées.

Des protocoles de traitement pratiques spécifiques à la dose et au médicament, peuvent rationaliser les soins et améliorer l'observance.

L’HTA peut être contrôlée efficacement grâce à des schémas thérapeutiques simples et peu coûteux. Cependant, les programmes de contrôle de l’HTA ne sont pas une priorité et restent souvent négligés.  Le renforcement de la lutte contre l’HTA doit faire partie du parcours des soins de santé primaires.

Le digital est une solution pour améliorer le diagnostic et la prise en charge. Ainsi, des solutions digitales innovantes qui ont pour objectif d’améliorer le diagnostic, le contrôle et l’observance des patients, et plus généralement leur qualité de vie peuvent contribuer à améliorer la prise en charge de l’HTA.

Ainsi, des systèmes d'information simples et centrés sur l'utilisateur facilitent l'enregistrement rapide des données essentielles au niveau des patients, réduisent la charge de saisie des données pour les agents de santé et soutiennent une mise à l'échelle rapide tout en maintenant ou en améliorant la qualité des soins.

La détection précoce et la prise en charge efficace de l’HTA sont parmi les interventions les plus rentables en matière de soins de santé et devraient être une priorité dans les prestations de santé au niveau des soins primaires.

Les avantages économiques de l’amélioration des programmes de traitement de l’HTA sont énormes. Qualifiée de tueur silencieux, l'HTA ne présente souvent aucun symptôme. Le dépistage peut s'avérer être le seul révélateur de l'hypertension, il est donc important de souligner la nécessité d’améliorer la sensibilisation et la gestion de l’HTA pour protéger l’humanité. 

Par la professeure Amal Bourquia, néphrologue, présidente de l’association REINS, auteur et experte en éthique médicale.

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 26 Mai 2024

Décès d'Abdessadek Benaissa, journaliste à Medi 1

Dimanche 26 Mai 2024

Coupe du monde de futsal: Le Maroc dans le Groupe E aux côtés du Portugal, du Panama et du Tadjikistan

Samedi 25 Mai 2024

Ligue des Champions d'Asie: Al Aïn sacré champion, doublé de Soufiane Rahimi

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required