Société Tout voir

Situation épidémiologique: Voici ce qui peut justifier la levée des mesures restrictives

Situation épidémiologique: Voici ce qui peut justifier la levée des mesures restrictives

 

Les éléments objectifs relatifs à la nette amélioration de la situation épidémiologique commandent d’alléger les mesures restrictives.

 

Par M. Diao

 

L’étude des indicateurs de suivi de la situation épidémiologique suscite un grand intérêt auprès d’une partie de l’opinion publique, laquelle prône l’allégement des mesures restrictives imposées par la pandémie.

Cette posture est légitimée, entre autres, par les résultats probants enregistrés par le Maroc en matière de vaccination et le repli du nombre de décès et des cas critiques. C’est ce que confirment les chiffres livrés, mardi dernier, par le chef de la division des maladies transmissibles au ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane Bellefquih. Il ressort de l’observation des indicateurs sanitaires sur la période allant du 14 au 27 septembre 2021, une poursuite manifeste de la tendance baissière des cas de contamination au coronavirus, et ce depuis sept semaines.

D’après Bellefquih, les sujets positifs sont passés de 15.000 cas hebdomadaires, il y a 2 semaines, à moins de 10.000 la semaine dernière. Ce qui représente une baisse de 36%. Dans le même ordre d’idées, le taux de reproduction du virus a reculé durant les deux dernières semaines, de même que le taux de positivité qui est passé de 12 à 8% durant la même période. Le même trend baissier a été observé au niveau du nombre de cas actifs, qui sont passés de 30.000 à moins de 17.000 cas le 27 septembre 2021 (soit une contraction de 43%). Autres chiffres cruciaux qui témoignent de l’amélioration substantielle de la situation épidémiologique au Maroc  : le nombre de cas critiques a chuté de 35%.

Le taux d'occupation des lits réservés aux cas critiques est passé de 33% à 21% entre les deux dates susmentionnées. Par ailleurs, notons enfin que le nombre des cas placés sous intubation au sein des unités de réanimation a connu un repli significatif de 46% durant les deux dernières semaines.

La bonne nouvelle

Plus encourageant encore, la courbe des décès a nettement baissé pour la sixième semaine consécutive (257 décès contre 364 décès, ce qui correspond à une baisse de 30%).

Force est d’admettre que tous les éléments objectifs passés en revue commandent de la part des autorités l’allégement des mesures restrictives. D’autant que cellesci impactent négativement l’activité économique et les libertés des citoyens qui aspirent retrouver une vie normale.

A ce titre, il est de bon augure de constater que certains membres du Comité technique et scientifique, chargé du suivi de la pandémie de la covid-19, ne manquent pas, ces derniers jours, de souligner la stabilité et la courbe descendante de la situation épidémiologique. Cette donne ouvre inexorablement la voie à l’allègement des mesures restrictives. Ce qui permettra de donner un bol d’air à l’économie nationale fortement chahutée par la pandémie depuis mars 2020.

Pour autant, cet assouplissement, s’il a lieu, ne doit nullement être confondu avec un relâchement total. D’ailleurs, Meziane Bellefquih continue d’appeler au respect le plus strict des mesures préventives en vigueur et à une large participation à la campagne nationale de vaccination. Rappelons que le Royaume a franchi la barre des 40,7 millions d'injections, première et deuxième doses confondues.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 05 Fevrier 2023

Des lauréats de l'ENSA toujours pas affectés en appellent à l'intervention d'akhannouch

Dimanche 05 Fevrier 2023

Universités à accès ouvert: Le décrochage prend de l’altitude

Vendredi 03 Fevrier 2023

Parlement et droits de l’homme : Les recommandations du MDDH

S'inscrire à la Newsletter de La Quotidienne

* indicates required